• PRIMAIRES DE LA DROITE: DUEL FILLON-JUPPÉ POUR LE 2ème TOUR

    Une forte participation qui a "crispé" presque tous les candidats  en l'attente des résultats et surtout les trois qui étaient en tête selon les sondeurs.

    Il reste donc en lice: François Fillon (44%)  avec une nette avance sur le deuxième Alain Juppé ( 29%). Le score de l'ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy fait plus du double que celui de l'ex-président ( 20%)   avec près de 4 millions de votants.  1% représente à peu près 40 000 électeurs.

    PRIMAIRES DE LA DROITE: DUEL FILLON-JUPPÉ POUR LE 2ème TOUR

    (image PeterDargatz, pixabay, CC0 domaine public)

    UN DÉPART EN RETRAITE

    Nicolas Sarkozy part donc en retraite précoce à 62 ans, lui qui voulait l’allonger jusque 64 voire 65 ans.  Il risque la décote...

    Je n’ai pas beaucoup d’étonnement par rapport à cette défaite. L’anti sarkozisme a beaucoup joué et Fillon a été préféré. Ce ne sont pas les programmes qui ont fait la différence mais sans doute la manière de « faire » ou de se comporter. Car les deux ont, à quelques nuances près, des programmes identiques, bien à droite, bien conservateur...

    Juppé est redescendu du piédestal où l’avait mis les médias.

    Il apparaît donc que les électeurs de la primaire de ce dimanche sont majoritairement bien à droite et croient aux recettes libérales et conservatrices de l’austérité. Le Centre n’a pas mobilisé ses troupes de manière suffisante pour appuyer un Juppé, plus étatiste et un peu moins libéral.

    Il repart courageusement à la bataille pour le deuxième tour.

    Cela sera difficile pour lui si ce sont les mêmes électeurs qui se déplacent pour voter. Fillon a eu 600 000 électeurs de plus. Des voix des électeurs de  Sarkozy le rejoindront sans doute...Mathématiquement difficile... Il y aura-t-il plus ou moins de votants au deuxième tour?  That is the question.

    PRIMAIRES DE LA DROITE: DUEL FILLON-JUPPÉ POUR LE 2ème TOUR

    (image tomwieden, pixabay, CC0 domaine public)

    L’HORIZON S’ÉCLAIRCIT...POUR LES POLITICIENS

    Tout dépend du point de vue où on se place.

    Le deuxième tour, c’est pour dimanche prochain.

    L’horizon s’éclaircit...pour la droite et ses électeurs et les stratégies des adversaires en lice ou ceux qui doivent se déterminer...comme l’actuel président de la République, François Hollande.

    Je vais donc pouvoir confronter mes arguments au programme de droite qui sera choisi. Quel que soit le candidat issu de la primaire, les différences ne sont pas énormes.

    Les deux candidats ont des personnalités différentes mais globalement chacun de leur projet pour 2017/2022 est plus ou moins conservateur voire rétrograde au niveau social et ce sont les français qui en feront les frais pour leur vie de tous les jours par l’austérité qui sera plus ou moins mis en place avec moins de services publics, plus de flexibilité de l’emploi et moins de protection en cas de chômage.

    J’y reviendrai donc.

    PRIMAIRES DE LA DROITE: DUEL FILLON-JUPPÉ POUR LE 2ème TOUR

    (photo de geralt modifiée par Patrick Patte, CC0 domaine public)

    Dans le même temps, bien sûr, il faut se saisir du programme de Marine Le Pen qui a renié son nom sur ses affiches de campagne à croire qu’elle en a honte. Plus de flamme non plus et pas de nom de parti qui semblent enterrés. Après Jean-Marie Le Pen qui a été écarté, Marine le Pen continue de vouloir faire croire que le Front National a changé.

    Elle y réussit par une habile communication pour celles et ceux  qui s’y laisseront prendre. Mais comme on est dans le monde de l’apparence, c’est bien joué.

    Il faudra donc bien rappeler que Marine se nomme bien LE PEN, que son parti est le FRONT NATIONAL et que les idées et objectifs restent les mêmes. Il ne faut pas oublier que Marine Le Pen s’est félicité qu’un Donald TRUMP soit élu président des USA avec tout ce qu’il représente, les idées qu’il a énoncées lors de sa campagne vis à vis des femmes, des étrangers, de l’avortement, la santé... et la manière dont il compose la future équipe de son administration. Cela mérite réflexion sur le fond des idées de la fille de Jean-Marie qui analyse la victoire de Trump comme un bouleversement du système qu’elle veut faire croire qu’elle combat alors qu’elle en est totalement issue. Le problème n’est pas le système politique ou médiatique qui existeront toujours mais bien les personnes qui veulent faire croire qu’ils vont les changer et qui en définitive s’en serve pour assouvir leurs ambitions politiciennes.

    L'HORIZON S'ASSOMBRIT POUR L'AVENIR DES FRANÇAIS

    Un horizon bien sombre se profile en effet car il ne faudra pas compter sur le parti socialiste complétement cassé par un président qui n’ a pas su rassembler la gauche autour de réalisations programmatiques susceptibles d’emporter l’adhésion de ceux qui avaient voté pour lui. Il avait pourtant toutes les cartes en main et tous les pouvoirs pour le faire. Au lieu de cela il s’est embourbé dans des réformettes décousues et a tracé le sillon que la droite, si elle arrive au pouvoir, va pouvoir ensemencer pour continuer de détruire les acquis sociaux et notamment la loi El Khomri acte 1 de la destruction du code du travail que la droite veut poursuivre avec plus de flexibilité mais moins de protection.

    PRIMAIRES DE LA DROITE: DUEL FILLON-JUPPÉ POUR LE 2ème TOUR

    (auteur Unsplash, Pixabay, CC0 domainepublic)

    François Hollande a même contribué à mettre en orbite, par manque de jugement, en la personne d’Emmanuel MACRON, celui qui ne situe ni à droite ni à gauche, élargissant ainsi le panel des candidats ce qui va encore rendre plus difficile le combat qu’il faut mener pour que Marine Le Pen ne soit pas au deuxième tour face à une droite qui s’annonce comme sectaire et destructrice de notre système social et de nos services publics.


    A part Mélenchon qui peut opposer un programme digne de ce nom pour lequel je pense devoir militer, je ne vois pas pour l’instant d’autre voie pour préserver l’avenir de nos enfants.

    Je dirai donc en même temps pourquoi car, d’ici mai 2017, il reste peu de temps pour argumenter, contre argumenter et convaincre et ne pas faire de la FRANCE un foutoir de l'extrême droite ou un faux Eden du travail  comme la Grande-Bretagne ou l' Allemagne pays des 'mini jobs" mal rémunérés qui dopent le taux de l'emploi mais qui en réalité font des travailleurs et des familles pauvres et sans protection sociale digne de ce nom. 

     (Voir mon premier avis du 17 octobre dans la série "A droite toute" sur le programme économique à la Thatcher du Fillon "nouveau":

    http://quaiducitoyen.eklablog.fr/a-droite-toute-2-sur-2-a127217666 )

     

    A suivre...et à poursuivre.

     

    « PRIMAIRES DE LA DROITE: TROISIÈME DEBATPRIMAIRE DE DROITE : FILLON VS JUPPÉ »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter