• Je sais que la question n’est pas nouvelle. Mais, je me la suis de nouveau posée quand j’ai entendu, par hasard, à la radio, le résultat du vote à l’assemblée nationale à propos  de « l'article 1er du projet de loi de finances rectificative pour 2012 à savoir l’abrogation de la TVA dite sociale » :

              61 pour, 48 contre, 1 abstention   soit  110 députés présents sur 577.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Cette déclaration a eu lieu le mardi 3 juillet à l’assemblée nationale.

    La déclaration de politique générale du premier ministre  Jean – Marc EYRAULTElle me semble limpide tant au niveau des intentions annoncées que dans la ligne directrice affirmée.  J’en retiens synthétiquement qu’ il faut redonner tout son sens à la justice dans ce pays.  Et j’en suis d’accord. Il est vrai que la France et les français ont souffert depuis de nombreuses années  (et  durant ces cinq dernières  en  accéléré) de la diminution progressive de la capacité des services publics à faire que la solidarité, base de la justice sociale , s’amenuise.    Cela a été politiquement voulu pour servir une doctrine libérale dont on voit actuellement partiellement les effets dévastateurs avec la crise européenne.

    (Photo auteurMbzt  licence: http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/deed.fr ) 

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Ce retour pour donner un avis sur la manière de certains médias télévisés de traiter l’information.

    Ayant eu l’occasion de suivre, notamment sur France 2, le déroulement de la soirée des résultats, j’ai pu constater pour cette chaine que la deuxième partie de la soirée était consacrée à la suite de l’élection. 

    Ce retour pour donner un avis sur la manière de certains médias télévisés de traiter l’information.

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • ELECTIONS LEGISLATIVES… QUELQUES PHRASES.En commençant ce blog qui n’a pas été mis en ligne pour l’occasion, il fallait dire quelques mots de cette élection  très importante à défaut d’avoir le temps d’écrire plus sur le sujet. Je l’avais fait samedi mais ne pouvais le publier, loi oblige.

    J’avais émis un premier souhait : une participation massive parce qu’il nous appartient de prendre des décisions qui vont engager l’avenir du pays et donc celui de nos enfants. Laissons aux ténors politiques  le soin de faire de l’électoralisme : l’important n’est pas là.  La musique et les paroles de certains sont connues et malheureusement peu dignes de véritable intérêt car cacophoniques ou tronquées, peu audibles ou simplistes…  L’important est de ne pas être dupe de dires non fondés sur des réalités fines  et d’être conscient que le nouveau président de la république doit pouvoir essayer d’amorcer le changement vers plus de justice pour que celles et ceux qui souffrent  s’y retrouvent pour un mieux-être au quotidien.  La participation « massive » n’a pas eu lieu ce qui est dommage pour la démocratie mais celle ou celui qui n’est pas allé voter avait sans doute ses raisons. Aux politiques d’analyser sérieusement ce désistement.  Mais il ne faudra  pas en rester là et agir pour enrayer le « non vote » et faire progresser la motivation pour aller faire son devoir électoral.

    J’avais formulé un deuxième souhait : une majorité à l’assemblée nationale qui permette au président de la République et au nouveau gouvernement d’œuvrer.

    L’argument de l’ancienne majorité qui est de dire que tout le pouvoir ne doit pas être entre les mêmes mains ne tient pas. Ce sont des propos de « mauvais joueurs » et c'est vouloir bloquer le changement pour l’immobilisme ce dont la France n’a surtout aucunement besoin ni dans la période de crise actuelle ni dans une autre période d’ailleurs.  La nouvelle minorité n’avait qu’à être plus juste quand elle était au pouvoir et ne pas laisser se dégrader ce qu’elle pouvait encore maîtriser : la justice devant l’impôt, la justice sociale qui a été bafouée, l’Ecole publique qui a été mise à mal… Les électeurs ont jugé et tranché.

    En élisant le président de la république actuel, la majorité des français a choisi ce qui apparaissait le mieux  pour le pays.  Il fallait donc espérer que l’assemblée nationale élue permette d’essayer une autre politique par une majorité dont les points de vue convergent avec le programme décidé par l’élection de François Hollande. Je n’ai pas été déçu de la cohérence de celles et ceux qui sont allés comme moi  voter. J’eusse cependant voulu que  cette majorité ne soit pas absolue pour le seul parti socialiste. A lui donc de prouver dans les actes, pour cette nouvelle législature, que soit permise et prise en compte, avant de décider,  l’expression des divergences. A celles et ceux qui vont diriger la France de faire que les tentations que procurent parfois la toute-puissance d’une majorité absolue ne leur fassent ignorer l’avis des partenaires  et pas seulement ceux des partis élus à l’assemblée mais aussi les syndicats, les parents d’élèves, les associations de consommateurs …sans se laisser fléchir par les « lobbies » toujours puissants.

    Un couac : Dommage que madame Trierweiler n’ait point su se montrer à la hauteur des enjeux par ses déclarations « twi tiques » et ait semé pour le moins un trouble préjudiciable au Président (et à la France)  du fait même de sa position au côté de celui-ci. C’est pourtant une journaliste qui devrait connaitre les médias et leurs capacités à faire le « buzz » !  La liberté de parole dans son cas n’est pas une excuse : à son niveau de responsabilité, ça se maîtrise. Il fallait jouer collectif ce qui n’exclut pas l’indépendance. Cela a quelque peu éclipsé la partie sérieuse  d’une campagne difficile à mener. Mais bon…

    Je souhaite bon vent et réussite à la nouvelle majorité en l’assurant de ma participation et de ma vigilance active…

     


    votre commentaire
  • Je n'en dirai pas plus bien qu'ayant écrit quelques mots rassemblant mes idées du moment. Mais il était trop tard pour les publier aujourd"hui, jour d'ouverture de ce blog.

    Je le ferai dimanche après les résultats...


    Dans l'attente,...

    VOTONS! 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique