• OUI VA FALLOIR RÉAGIR - 2 sur 4

    Les critiques exposées dans la partie 1 sont certes dures mais sont basées sur des faits indiscutables.  

    Je ne suis pas systématiquement contre ce qui peut-être fait par le gouvernement, je ne suis pas contre les patrons ou les entreprises, je ne suis pas contre des réformes qui peuvent améliorer le fonctionnement de la France y compris dans le domaine de la bureaucratie, la simplification des procédures dont nous avons besoin dans certains secteurs, la décentralisation ou même la simplification du mille feuille territorial...

    Encore faut-il que tout soit bien pensé avec circonspection et pas à la va vite, sans visée électoraliste, sensé, expliqué et cohérent. Mais hélas, on en est souvent loin... les nombreux faits le prouvent. J'ai déjà eu l'occasion de le démontrer sur ce blog et ailleurs.

    OUI VA FALLOIR RÉAGIR - 2 sur 2

    (Vilhelm Pedersen- Travail (numérisée), domaine public)

    Je suis contre le fait qu'on veuille me faire prendre des vessies pour des lanternes dans le domaine fiscal. Je n'accepte pas non plus qu'on essaye de manipuler nos esprits sous prétexte que la France a des problèmes économiques alors que tout le monde ne joue pas le jeu de la solidarité nationale comme le MEDEF et certains patrons qui, alors qu'on demande à la population de faire oeuvre d'efforts, ne font que de la surenchère pour essayer d'amoindrir sans contrepartie les droits des travailleurs ou des chômeurs tout en récoltant la manne financière étatique qu'ils n'utilisent pas comme il devrait pour relancer la croissance. Les assistés disais-je, ce sont eux.

     

    D'où mes observations peu agréables pour ceux qui sont au pouvoir et dont j'estime avoir le droit de contester les politiques dans la mesure où j'ai contribué à l'élection de François Hollande. J'ai eu, depuis, l'occasion à de nombreuses reprises d'approuver , de critiquer, de proposer même...
    Je ne ménage pas non plus l'opposition qui a été au pouvoir les décennies précédentes et qui participe au brouhaha général à base d'expressions souvent consternantes au lieu de faire des propositions nouvelles et intelligentes...

    Certains diront que la critique est facile mais force m'est de dire aussi, en tant que citoyen, que François Hollande aurait pu faire autrement et mieux sans casser la confiance de celles et ceux qui l’ont élu au deuxième tour même si, comme pour moi, ce n’était pas tout à fait le candidat qui recueillait mes premiers suffrages. Il eût au moins pu respecter un minimum les principes de la gauche qui l'a élu au lieu d’emprunter une voie mi figue mi raisin pour ne pas faire les changements minimum attendus ( éducation, fiscalité, environnement) tout en menant une politique empreinte d’hésitation, de fuite en avant. L’illusoire théorie de rassemblement des français ( pacte de responsabilité et de solidarité) pour appliquer une politique économique et de l’emploi mal maîtrisée basée sur la confiance au libéralisme soi-disant régulateur est une grave erreur. On en voit les résultats actuellement.

    OUI VA FALLOIR RÉAGIR - 2 sur 2

    IL FAUT DEMANDER DES COMPTES ET ARRÊTER l’HÉMORAGIE STÉRILE DE NOS MOYENS

    Le « libéralisme hollandais » va –t-il encore frapper pendant que les actionnaires des grandes entreprises engrangent les profits et ne font pas les efforts nécessaires, eux, pour participer au redressement de l'économie nationale? C’est à craindre.

    Le président de la république et ses ministres doivent demander des comptes aux grandes entreprises qui ont reçu des aides par millions pour aider l'emploi et qui au contraire ont licencié et continuent de licencier  tout en engrangeant des bénéfices très importants redistribués aux actionnaires à des taux anormaux en cette période difficile. Ne pas le faire serait de l’irresponsabilité.

    (Petit rappel : Le livret A, épargne populaire, vient de voir son taux abaissé à 0,75%.)

    François Hollande et son gouvernement vont-ils aider à malmener les familles de ces chômeurs en sous entendant, de plus, qu'ils ne cherchent pas d'emplois alors qu'ils sont introuvables ?

    Avec la réforme du code du travail, sera-t-il accepté qu’on précarise le travailleur ?

    Il faut sans doute réformer cette jungle de textes mais pas de n’importe quel manière et pas dans le sens unique de la flexibilité sans préserver l’humain.

    En distribuant sans vrais contrôles les milliards du pacte de responsabilité et du CICE, François Hollande a diminué les possibilités financières que nous avions d’aider celles des entreprises qui en ont besoin.

    Bien sûr, il n’y aura aucun impact sur la création d’emploi si on continue dans cette voie mais les coins enfoncés dans la dégradation du système de solidarité nationale demandés par le MEDEF vont accentuer une double résonance auprès de la population : François Hollande va apparaître comme celui qui n’a pas su relancer la croissance et résorber le chômage et qui a trahi ceux qui l’ont élu faisant de lui non pas un homme du compromis et du rassemblement mais celui qui n’est plus de gauche.

    Ce qui est la vérité.

    Et la casse des solidarités nationales de base sera bien entamée...

    Pour lors, les dépenses qui sont réduites qui sont en effet celles des collectivités territoriales (11 milliards), de la protection sociale (11 milliards) et de l’assurance-maladie (10 milliards) ne produisent par l’économie faite que peu d’effets positifs sur l’emploi. On peut ajouter l’effort des fonctionnaires par la poursuite du gel du point d’indice, la non-revalorisation des pensions versées par les régimes de retraite de base pendant un an (hors retraités touchant jusqu’à 1200 euros de pension) , le gel voire la diminution des autres prestations sociales (logement, famille, invalidité, aide à la personne)...

    On ne peut accepter que l’effort de solidarité viennent toujours des mêmes d’autant qu’en réalité la collecte de l’argent économisé n’est pas utilisé de manière intelligente et efficace.

    C'est le constat qu'on peut faire quand on voit les résultats du pacte de responsabilité et les mauvais ciblages du CICE.

    OUI VA FALLOIR RÉAGIR - 2 sur 2

    (Antranias, CC0 public domain)

    LA SUITE ON LA CONNAIT : LA REGRESSION SOCIALE ACCENTUEE ...

    ...sans retour sur l’emploi.

    Car malgré le récent rafistolage de l’équipe gouvernementale, sur le fond, la même politique continuera sans changement.

    J’ai eu aussi l’occasion de découvrir certaines des propositions de celles et ceux qui seront candidats à la primaire de droite des prochaines présidentielles : français, attendez-vous à des efforts de plus en plus importants pour votre porte monnaie sans aucun "plus" au niveau des services publics qu’on va racornir pour bien sûr privatiser. Il paraît que c’est plus rentable... Pour qui ?

    (Il n’est qu’à se rappeler celles des autoroutes, de la gestion de l’eau, du gaz...)

    Quant à l’emploi,...la flexibilité et la précarité vont s’accroître...

    François Hollande, par son glissement vers une politique économique incontrôlée et ses faiblesses face au monde de l’entreprise et de la finance a choisi son camp qui n’est pas celui de ceux qui l’ont élu pour plus de justice sociale. 

    Il ne fait qu’ouvrir le chemin au pouvoir de droite qui pourrait lui succéder pour poursuivre des politiques étriquées et vieillottes que chacun connaît et qui ne fera pas revenir le plein emploi parce que les solutions proposées sont usées comme les idées des hommes qui les portent et qui veulent faire croire qu’ils feront ce qu’ils n’ont pas su faire jusqu’à aujourd’hui.

    Ils ont tous « changé » d’après ce qu’ils disent.

    Qui peut les croire encore ?

    OUI VA FALLOIR RÉAGIR - 2 sur 2

    (karosieben, CC0 public domain)

    Oui, il va falloir réagir!

     

    « OUI VA FALLOIR REAGIR - 1 sur 4OUI VA FALLOIR REAGIR - 3 sur 4 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter