• On a trouvé 15 milliards! Alléluia !

    On a trouvé 15 milliards! Alléluia ! Le budget de la  « sécu » est sauvé ! Il  va donc même pouvoir être en positif et pourquoi pas  alimenter le budget de la santé et améliorer le soin aux malades, la formation initiale des médecins, rembourser les heures supplémentaires non payées  des infirmières, … Non ?

    Si, si, c’est le chiffre annoncé par deux professeurs pour permettre  à la sécurité sociale de faire des économies.(Il est annoncé  avec « précision » 10 à 15 milliards d’euros)

                                                                                                                                       (image Patrick Patte)


    Messieurs les docteurs Bernard DEBRE et Philippe EVEN ont trouvé le remède miracle qu’ils prescrivent dans le livre de 900 pages qu’ils font paraître en cette rentrée fertile en annonces de toutes sortes sur la santé :   "Guide des 4.000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux".

    Monsieur DEBRE aurait dû donner l’ordonnance  à son camarade François Fillon du temps où celui-ci était au gouvernement pour combattre le déficit de l’assurance maladie.  Nous aurions pu espérer être à au moins  30 milliards d’économie fin 2013...  

    (Rama, domaine public) 

    On a trouvé 15 milliards! Alléluia ! Cet « EVEN-DEBRE » du médicament  me semble avoir , comme les déclarations de ses auteurs un contenu  un peu trop  péremptoire voire excessif. 
    Je ne sais si ce qu’affirment ces deux éminents professeurs est vrai.  Je ne suis pas un spécialiste de la matière médicale. Mais j’ai le droit citoyen d’avoir des doutes sur la fiabilité des annonces qui à notre époque sont souvent multiples et contradictoires notamment en matière de santé. J’attends l’avis d’autres aussi éminents spécialistes pour compléter mon opinion, ce qui ne va surement pas tarder. L’avis de deux personnes si compétentes soient-elles, c’est un peu court. Si les médicaments indiqués sont si inutiles pourquoi  les médecins  les prescrivent depuis des années et que des  résultats sont constatés pour le bien être des malades ?

    Dans cette nouvelle « bible », Il est par exemple mis en évidence que les médicaments  pour abaisser le taux de cholestérol sont inutiles ! !! N’est-ce pas un peu dangereux d’affirmer cela brutalement pour des millions de malades dont ces médicaments font partie de leur traitement (les auteurs disent avec « précision »  3 à 5 millions). Et si alarmés par ces propos, ils arrêtaient de les prendre ? Que se passerait-il ?  

    Cela manque de nuances comme d’ailleurs c’est souvent le cas de beaucoup d’annonces de ce type.  Le nouveau « buzz » est en marche.

    Est-ce si simple même s' il peut y avoir des vérités contenues dans les propos ?

    Est-ce à dire que tous les médecins prescripteurs ne savent pas ce qu’ils font ?  

    Ne serait-il pas plus sérieux de faire relire un tel ouvrage par d’autres confrères avant de le publier pour avoir un avis plus élargi ?

    On a trouvé 15 milliards! Alléluia !

     ( Pots de médicaments à l'apothicairerie de l'Hôtel Dieu, auteur Olybrius,licence créative commun paternité,partage à l'identique 3.0, non transposée) 

    Est-ce à dire que  l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) qui s’est saisi à plusieurs reprises de l’évaluation des molécules contenues dans les dits médicaments" inutiles" est un organisme qui ne sert à rien ? Si le système de contôle des médicaments est si mal fait , pourquoi ne s’en est-on pas saisi plus tôt, depuis trente ans, et n’a-t-on pas pris des mesures?

    Il est sûr qu’il faut remettre de l’ordre dans les politiques menées vis-à-vis du médicament, des laboratoires, de la recherche… C’est un vieux sujet qui n’est guère traité  sauf de manière partielle pour trouver des prétextes à des déremboursements utiles au budget de la sécurité sociale.  

    Il ne faut pas se tromper de cibles : le malade a le droit d’être soigné,  la grande majorité des médecins font leur travail en toute conscience et avec professionnalisme et ne sont pas tous des prescripteurs inconscients.

    Il y a –t- un grave problème dans la formation initiale et continue des médecins ?

    N’est-ce pas décrédibiliser une fois de plus nos professionnels de la santé ?

    Les politiques ont-ils donc  laissé faire, incapables de se saisir réellement des problèmes ?

    On a trouvé 15 milliards! Alléluia ! La sécurité sociale doit avoir un budget qui permette une réelle solidarité. C’est pour cela qu’elle a été, heureusement, créée. Qu’on arrête de faire croire  sans nuances que les médecins prescrivent à tort et à travers, que les malades trichent, que les compagnies d’ambulances font de l’argent sur le dos de la CPAM… On peut aussi lire des réactions  ineptes du style : supprimons la CMU (couverture Maladie Universelle pour les plus démunis) !  

    Et si, au lieu de parler d’abord de déficit, de jeter inutilement l’opprobre sur les malades et les médecins, on se préoccupait d’abord des vrais besoins de la population en matière de santé et que soient  déterminés ensuite le budget nécessaire et les principes essentiels pour assurer la solidarité et l‘égalité des français devant la santé.

    (auteur MesserWoland,GNU Free Documentation License, Version 1.2, modification PP

     

    Voici quelques questions non limitatives notées pêle-mêle et qui s’ajoutent à celles posées précédemment:

    -       Quand va-t-on arrêter de parler de médicaments de confort ? Des malades ont-ils droit au confort et pas d’autres ?  Ou des médicaments n’ont pas d’action ou on les supprime pour tout le monde.

    -        A quand la clarté sur l’efficacité des génériques par rapport au non génériques?

    On a trouvé 15 milliards! Alléluia ! -    Quand va-t-on sérieusement étudier l’impact existant des prescriptions homéopathiques sur la maladie au lieu de laisser le flou s’installer ? Qui en a intérêt ?

    -     Est-il normal d’avoir des filières de soins parallèles pour ceux qui ont de l’argent et ceux qui n’en ont pas ? Pourquoi accepter des dépassements d’honoraires excessifs ?

    -       Pourquoi  les remboursements des verres et des lunettes est-il si peu élevé ? Voir correctement est-il un luxe ?

    -       Pourquoi n’a- t-on jamais augmenté le nombre d’ophtalmologistes ?

    -    Pourquoi continue -t-on de détruire l’Hôpital de proximité au profit d’usines à soigner de plus en plus éloignées et inhumaines dans leur organisation ?

    -       Doit-on gérer l’Hôpital public comme une usine à rentabiliser ?

    -      Quand va-t-on mettre en place une nourriture d’Hôpital qui donne le goût de manger aux malades plutôt que de servir des rations souvent peu appêtissantes? Pourtant, le" bien manger" en hôpital ou en clinique existe ici ou là. Il faudrait peut-être s’y référer pour agir. Il suffit d’en faire l’effort qui n’est pas seulement financier.

                                                               (Abalg, licence Creative Commons paternité – partage à l’identique 3.0 (non transposée)                                                                                                             

    -       Pourquoi n’a-t-on pas prévu la pénurie de médecins ?

    -       Pourquoi laisse-t-on faire des marges si importantes sur les prothèses dentaires ? (et les autres)

    -     Pourquoi met –on en danger la vie des malades à l’hôpital en exploitant honteusement les internes qui doivent faire des services horaires incompatibles avec le repos qu’ils devraient avoir pour exercer sereinement leur responsabilités ?

    On a trouvé 15 milliards! Alléluia ! -   Pourquoi n’impose –t- on pas aux industries pharmaceutiques de fabriquer des quantités de médicaments dont pourra délivrer la prescription en nombre de doses déterminées utiles par le médecin en fonction des besoins ce qui devrait limiter le gaspillage et les dépenses?

    -       Pourquoi…. ?

     

                                                                                                                   (Blister de comprimés, auteur KoS, domaine public)

    On a trouvé 15 milliards! Alléluia ! Les questions sont posées à mesdames et messieurs les politiques et à leurs conseillers  technocrates qui ont laissés s’accumuler les problèmes et ceci  depuis des décennies. 

    A chacun de compléter la liste.


    (auteur: Pymouss, GNU Free Documentation License version 1.2)

    Le gouvernement veut, avec raison, refonder l’école.

    Refondons aussi le système de santé… parce que la nôtre le vaut bien !  Ca urge!

    « Vacances d’été : zonage, pas zonage, dézonage? CUMUL ou NON CUMUL, that is the question… »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter