• NOEL à DONF!

    NOEL à DONF!La période des fêtes est toujours propice à se projeter vers l’avenir proche : le prochain réveillon pour les gourmands, les cadeaux au pied du sapin pour les enfants et …les grands enfants. 

    Les plus petits  attendent avec impatience l’arrivée du père Noël  qu’ils ne voient jamais vraiment  mais qui va leur apporter des moments de mystère et de joie.
    OK, d’accord, rien de très religieux dans tout cela mais, après tout, chacun croit en ce qu’il veut croire et la place est à la tolérance qui manque beaucoup en ce monde de brutes.

    Athée et laïque je suis, laïque et athée je reste.



    Je ne tomberai pas dans le travers  de me culpabiliser car je sais que bien des enfants n’ont pas la fête qu’ils méritent tous.  D’autres occasions nous sont données toute l'année pour agir personnellement  et aider en toute conscience les autres et si culpabilisation il doit y avoir,  elle se doit d’être au plus haut niveau de nos Etats. On ne saurait porter toujours personnellement le  poids de toutes les carences de notre société. Celui qui en a conscience mérite aussi sa part et son moment de paix, les autres n’ont qu’à s’arranger avec leurs égoïsmes parfois très « crasses ». 

    NOEL à DONF!Pour en revenir au Père Noël, cet être immatériel bien présent dans la nuit du 24 au 25 décembre, il a pris sa place pour le plus grand plaisir de tous, y compris ceux qui fêtent la naissance du « sauveur » de Bethléem. Il est en quelque sorte très matériellement présent.

    L’histoire est complexe qui a fait que sa présence est devenue incontournable. Pour faire bref, il s’est substitué  au "Saint Nicolas" après de longues batailles  « idéologico-religieuses » dont chacun pourra retrouver les traces sur le web ou ailleurs pour peu qu’il veuille satisfaire sa curiosité.

    Je retiens simplement que le père Noël rassemble et permet en cette période de se laisser côtoyer ,dans certaines régions du monde, les fêtes des uns et des autres que l’on soit croyant ou pas y compris au sein d’une même famille. Après tout,  n’est -ce pas là une des meilleures formes de tolérance ?

    Ah, oui j’ai failli oublier la parité. Il faut savoir que la Mère Nöel est apparue au 13ème siècle : deux siècles après le Père Noël.  Un enfant qui s'inquiétait de savoir ce qui se passerait après la mort du Père Noël demanda à sa maman : - "le Père Noël a-t-il des enfants?"(1247). - "Mais bien sûr mon enfant!". - "alors il a une amoureuse?" Ainsi est née la Mère Noël. (source Wikipédia)

                         (Chromo pain d'épices Père Noël, auteur inconnu, 1900, domaine public)

    Qu’il y ait une crêche ou pas, le  sapin est bien présent pour rassembler  à son pied les cadeaux  de la fête.

    NOEL à DONF!L’arbre de Noël, comme on le nomme encore, est devenu le complément indispensable de la fête et du Père Noël que chacun attend. Cet arbre a aussi une longue histoire depuis la Renaissance et, là aussi, je renvoie, pour information, aux diverses théories et explications historiques et légendaires que l’on trouve en nombre sur le sujet et qui en font le charme.

    J’en retiens pour ma part que c’est en tout cas à son pied, que le  Père Noël  y met les cadeaux pour le plus grand plaisir des unes, des uns et des autres.  

    Tout ceci dit pour  prétexte à souhaiter joyeuses fêtes à chacune et chacun.

     

              " Mon beau sapin, roi des forêts....."

    NOEL à DONF!

                        

                              

    « Fin du monde numéro 183* !Deux mille treize! »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter