• LES RÉSEAUX SOCIAUX : UN DES OUTILS DE L’OBSCURANTISME RENAISSANT

    J’utilise les réseaux sociaux qui me permettent de communiquer parfois avec quelques « connaissances » mais il y a d’autres moyens pour ce faire.
    Ce qui peut –être intéressant ce sont les abonnements   à divers médias .Ces derniers informent parfois ou donne un avis sur l’actualité en cours. Une base  de réflexion qu’on peut croiser à d’autres sources sur le net ou ailleurs.
    Le problème que je rencontre, et il me semble de taille, c’est d’être tenté de lire les commentaires qui suivent la publication d’une « nouvelle » publiée par un média…

    LES RESEAUX SOCIAUX : UN DES OUTILS DE L’OSCURANTISME  RENAISSANT

    image geralt pixabay

    LIRE LES COMMENTAIRES: ÉDIFIANT JUSQU'A L'ÉCOEUREMENT   

    Suite à la parution des articles sur un sujet donné, les commentaires sont souvent légion. Mon problème est que cela devient pénible parfois de les lire non parce qu’ils sont nombreux mais, si certains sont tout à fait lisibles car argumentés avec sérieux, beaucoup d’autres ne sont que des affirmations basées sur un sentiment difficilement palpable  voire compréhensible car pas ou peu justifiées.
    Si je prends l’exemple des infos concernant la COVID 19, pour le nombre de  commentaires on est « servi »… mais pour ce qui concerne le contenu, ça se gâte au fil des commentaires et des échanges réponses.  Je me suis donc posé la question de savoir s’il faut ou non émettre une opinion ou un avis, une justification  en réponse tant le nombre de messages, souvent basés sur une affirmation sans aucune argumentation, est important car cela me semble être une perte de temps   de le faire remarquer en demandant ce qui préside à telle ou telle position et ne pas recevoir  de réponse voire une insulte. C’est aussi un problème que cet  ANONYMAT qui permet, lâchement, sur ces réseaux sociaux d’insulter, injurier … sans vergogne.  Lamentable. C’est ce qui me ferait abandonner l’usage de certains d'entre eux si je n'étais curieux de voir comment cela évolue et pour poursuivre néanmoins la quête de certaines informations ou alertes . 

    LES RÉSEAUX SOCIAUX : UN DES OUTILS DE L’OSCURANTISME  RENAISSANT

     Image par Gerd Altmann de Pixabay 

    LE RETOUR A L’OBSCURANTISME?

    Pour ce qui concerne la vaccination, on a bien sûr tout à fait le droit de dire qu’on se fera ou non vacciner en fonction de ses convictions dans la mesure où on a pu avoir les informations nécessaires pour fonder son jugement. Mais quand je vois la marée nauséabonde  d’arguments basés sur des thèses mensongères et dénués de bases scientifiques, il me semble inutile d’essayer de discuter  tant je sens la personne qui s’exprime,  embrigadée dans un obscurantisme qui ne devrait plus exister.  On se croirait de retour au Moyen Age, au temps de l’inquisition où on brûlait les sorcières et les hérétiques devant le peuple convoqué devant le bûcher . C’est d’une tristesse absolue que de voir  au XXIème siècle que cet obscurantisme renait  sous des formes  différentes, mais non moins malfaisantes, de négation du savoir, de ce qui est prouvé et démontré.  Alors que la diffusion de la connaissance a pu se faire progressivement depuis le XVII et XVIII èmes siècles grâce aux progrès de l’imprimerie et les livres ,  la presse puis jusqu’à nos jours, l’école, les universités , la  diffusion de la recherche, des découvertes des sciences par  de multiples moyens techniques de  diffusion audiovisuelle et autres ,  certains essayent de faire le nécessaire pour annihiler la capacité de la réflexion et de la critique au profit de théories et de  « vérités »  simplistes  allant jusqu’au ridicule de vouloir faire croire par exemple que la Terre est plate… Qui peut nier les progrès de la science dans le domaine de la médecine et dans le cas présent l'extraordinaire capacité qu'ont nos chercheurs d'avoir découvert des vaccins qui ont permis de sauver des millions d'individus de la mort ou d'une maladie handicapante?  Les faits sont là avec bien sûr les risques  qui à l'évidence ne sont rien en comparaison des bénéfices démontrés.
    Et, paradoxalement, le net et les réseaux sociaux, s’ils sont porteurs de certains progrès notamment dans les échanges, sont utilisés par  les obscurantistes pour nuire  à l’intelligence, l’érudition, la culture, les sciences, bref tout ce qu’ont pu nous apporter les philosophes  et autres chercheurs depuis au moins la période des Lumières pour ne citer que celle-là.

    LES RÉSEAUX SOCIAUX : UN DES OUTILS DE L’OSCURANTISME  RENAISSANT

    Galilée face à l'Inquisition romaine, par Cristiano Banti (1857) Domaine public

    Cela ne veut pas dire que l’on doit se taire et ne pas   répliquer mais je crois que sur les réseaux sociaux le faire c’est perdre beaucoup de temps ou alors il faudrait être une armée vigilante, formée, informée et organisée pour le faire. Ce doit être épuisant. Et cela en vaut-il la peine ? A réfléchir...

    Il faut , à mon sens,  continuer de travailler sur l’éducation, la culture...pour donner, dès le plus jeune âge aux élèves, étudiants mais aussi aux moins jeunes  les capacités d’analyser, de critiquer, de faire son propre jugement, bref que face à une affirmation non justifiée quelle qu’elle soit , le déclic obligatoire soit la recherche du pourquoi  évitant de gober tout cru n’importe quelle ânerie.

    A méditer car lutter contre l'obscurantisme c'est faire œuvre de salubrité publique…

    J'y reviendrai sans doute car le sujet est vaste et d'actualité...

    « VACCINS COVID 19: MON POINT DE VUE - 3 sur 3COVID 19:MESURES ET VACCINATION : UN COMBAT QUI SEMBLE IMPROVISE »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :