• LE PÊLE- MÊLE DES INFOS D' OCTOBRE 2019 - 1

    Je ne sais pas si c'est un bon titre mais j'avais envie d'exprimer quelques réactions à froid à diverses infos... 

    Tous les jours ça abonde. J’en retiens parfois une pour développer au gré de mon humeur.  

    En tout cas, il y a de la matière à se poser des questions et réfléchir. C’est au moins à cela que ça peut-être utile à défaut de pouvoir agir pour modifier ce qui semble souvent imbécile, tout au moins pour le citoyen « lambda » que je suis.  A prendre comme des avis qui peuvent changer si des infos complémentaires ou arguments supplémentaires parvenaient à mes oreilles…

    HUMEURS DE DÉBUT NOVEMBRE 2015

    LE LAMENTABLE BUZZ  A PROPOS DU FOULARD  OU VOILE ISLAMIQUE

    Rien de tel pour allumer la  mèche du sentiment anti  arabe musulman chez nos compatriotes et faire fantasmer en semant une fois de plus l’amalgame entre l’islam et l’islamisme, les musulmans et le terrorisme .
    Agression, brutalité et humiliation sont les trois termes que je retiens de cet évènement.

    Qu’on soit pour ou contre le port du foulard ou du voile pour une accompagnatrice d’élèves d’une classe en déplacement est une chose dont on peut discuter.  Mais qu’on l’utilise comme l’a fait l’élu RN  ex FN du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté pour se faire remarquer  à propos d’un sujet sensible qu’il faut traiter avec justesse pour éviter les amalgames en est une autre.

    Montrer du doigt une maman musulmane et par ricochet son enfant présent en pleine séance publique jusqu’à faire pleurer cet enfant devant ses camarades présents  est à mon sens une violence  et une provocation stériles qui n’ont d’autre but que de faire du buzz  sur un sujet porteur de discorde s’il est caricaturé et  dont nous n’avons pas besoin.

    GRIGNOTAGE DE LA LOI 1905 : LE PS TRAHIT L'ECOLE PUBLIQUE ET LA LAICITE.

    (à partir d'une photo de l'US NAVY, domaine public

    LAMENTABLE est l’utilisation de la laïcité par un membre  du RN qui ne cherche qu’à semer le trouble dans les esprits par la violence d’une intervention publique qui n’avait pas lieu d’être.

    Faire un tel esclandre au nom du « respect de la laïcité » comme l’a dit l’élu concerné appartenant au Rassemblement National (ex Front national) est un comble quand on connait l’ambiguïté des positions du dit parti vis-à-vis de la Laïcité.*

    LAMENTABLE est la polémique qui a suivi, entretenue par certains politiciens et les médias.

    La polémique créée est donc  justement le contraire de ce qu’il faut faire.  Et nombre   de prise de positions de soi disant « responsables » politiques n’aident  pas à conserver une attitude calme qu’il faut avoir face à cette provocation de l’élu du Rassemblement national qui finalement a atteint le but qu‘il s’était fixé : relancer la stigmatisation des musulmans par la tactique de l’amalgame chère au Rassemblement National.  Cet évènement a tout de suite été saisi par nombre de politiciens qui n’ont sans doute rien d’autre à faire, eux aussi,  pour se faire valoir auprès des médias prompts  à s' emparer d’un tel sujet  pour faire la une de toutes les éditions notamment à la télé, en enchainant pendant plusieurs jours les commentaires voire des débats entier sur le sujet du port du voile.

    Comme si dans l’actualité il n’y avait rien d’autre à traiter et que cela ferait reculer la radicalisation. 

    Même des membres du gouvernement n’ont pas été à la hauteur. Car c’est bien de cela qu’il s’agit : de hauteur. Des membres du gouvernement n’ont pas su rester, une fois de plus, dans le rôle qui est le leur. La loi permet ce port du foulard  aux personnes qui ne sont pas fonctionnaires pour les sorties scolaires. Depuis 30 ans on  parle et on légifère et depuis 15 ans, il est acquis par la loi que  tout signe religieux ostentatoire dans les enceintes éducatives est interdit pour les agents du service public. Par contre aucun texte législatif n’interdit le port  d’un signe religieux  au sein d’un établissement public, lorsqu’il est porté par un usager quelconque.

    Le ministre de l’Education nationale, directement concerné,  aurait dû se contenter d’un simple rappel à la loi. Il n’avait pas à faire état de son sentiment personnel  sur le sujet ce qui a jeté un trouble de plus dont se sont bien entendu emparés  les médias pour pointer du doigt les contradictions de l’expression du ministre.  Ça devient une mode chez certains  ministres que d’exprimer leur conviction personnelle et chez monsieur Blanquer une habitude. 

     Dans l’exercice de ses fonctions, face à un tel sujet , un ministre  n’a pas à faire montre de ses « appréciations personnelles» sources de discorde.  S’il doit avoir débat, il doit se faire ailleurs et des convictions personnelles des ministres exprimées publiquement sur un tel sujet relèvent pour le moins d’une attitude  peu responsable de la part des dits ministres qui ainsi mettent de l’huile sur un foyer qui n’en a pas besoin pour s’embraser.

    De ce fait, les médias font apparaître un camp Blanquer d’un côté avec un ministre de l’économie Bruno Lemaire   qui  lui aussi fait son petit commentaire : "Je considère que le voile islamique n'est pas l'avenir souhaitable de la culture et de la société française",   en estimant qu'il n'y avait "pas nécessairement besoin de loi" en la matière ».  Les médias font apparaître « un autre camp »  celui de   Sibeth N’Diaye, porte parole du gouvernement qui tout en rappelant la loi fait elle aussi état de ses expériences personnelles…  

     

    LES BUZZ QUI GACHENT L’INFO...

     

    Et ça alimente  encore et encore le  BUZZ , avec le tout et n’importe quoi de déclarations à l’emporte pièce  qui en réalité ne résolvent rien pour ceux qui, sur le terrain , vont devoir faire avec les retombées des attitudes imbéciles : les enseignants, les mamans concernés, les parents et les élèves… Il y a eu à la suite de ce BUZZ des sorties scolaires annulées…

    Emmanuel  Macron a appelé ce mercredi à ne pas "stigmatiser" les musulmans, en dénonçant un "raccourci fatal" entre lutte contre le terrorisme et islam en référence aussi sans doute aux propos du tweet du conseiller régional de Bourgogne Franche Comté suite à son intervention au Conseil régional dans lequel il évoquait l’attentat du 3 octobre à la préfecture de police de Paris: «Après l’assassinat de nos 4 policiers, nous ne pouvons pas tolérer cette provocation communautariste».

    Ces propos montrent bien l’amalgame fait entre le port de ce voile par la parente d’élève  musulmane et le terrorisme islamiste.**

    Pour une fois, et ce n'est pas coutume, je ne peux qu’approuver les propos du Président: "Faisons bloc et ne nous divisons pas pour lutter d'abord et avant tout contre la radicalisation dans notre société, œuvrons pour que la République soit partout"

    Encore faut – il bien sûr que les actes suivent et ce me semble être l’affaire de tous et en premier lieu celle des élus de la dite république  et de certains ministres qui sont tombés dans les pièges de la démagogie et du « en même temps » destructeur…   Toutes ces attitudes masquent les véritables atteintes à la laïcité dans l’École. J’ai déjà eu l’occasion de faire le tour du sujet sur ce blog.

    Car quand prend on véritablement les moyens de s’opposer et d’éradiquer les discours des extrémistes salafistes qui concourent à rabaisser la femme et justifier la violence du terrorisme? Quand va-t-on lancer la véritable reconquête des quartiers qui ont été abandonnés par la République avec les moyens nécessaires pour renforcer l’Ecole, la sécurité des habitants ?  Pour l’instant les actes ne suivent pas les belles paroles. Il est plus que temps de se remuer au lieu de tomber dans le piège des BUZZ et des sondages d’opinion.

    LA LOI DE 1905 DOIT ETRE APPLIQUEE SANS CONCESSION

    (Avers et le revers du Grand Sceau de la République française REPUBLIQUE FRANÇAISE ET UNE démocratique indivisible. Jean-Jacques Barre - L'Illustration , 28/10/1848- Domaine pub

    Car LE BUZZ a   bien pris. C’est tout ce qu’attendait  l’ex parti d’extrême droite, le Rassemblement national, pour souffler encore plus sur les flammes de l’amalgame entre islam et terrorisme, musulmans et islamistes en prenant appui comme le rappelle son vice-président , Jordan Bardella sur un sondage Ifop-Fiducial diffusé lundi selon lequel 66 % des Français sont favorables à l'interdiction de signes religieux ostensibles aux parents d'élèves qui accompagnent les sorties scolaires. Et pour appuyer le tout le Rassemblement national (RN) lance une pétition pour l'interdiction du voile lors des sorties scolaires et demande de « légiférer pour interdire le port de signes religieux ostentatoires lors des sorties scolaires".

    Il faut dire que le vent des élections municipales souffle et qu’il faut bien trouver des sujets pour se distinguer en créant le trouble dans les esprits.
    Et ça marche tant auprès des français que des élus politiques !

    Les attitudes et déclarations irresponsables font gagner la confusion et permettent à l’’intégrisme de gagner du terrain. On ne peut rien attendre de bon d’une nouvelle stigmatisation des musulmans  dans leur ensemble qui peut amener à des replis dont pourrait profiter  les islamistes radicaux pour développer leur influence.

    Car c’est bien ici les musulmans qui sont visés.

    Est-ce à dire qu’il ne faut pas débattre sur le sujet du voile et pour être plus précis et juste sur   la manifestation  des convictions religieuses à travers le port d’un signe cultuel par un accompagnateur ou une accompagnatrice lors d’activités scolaires extérieures.  ?  Surement pas mais pas dans un contexte où la brutalité fait office de réflexion et l’électoralisme de motivation.
    Il faut plutôt agir en mettant les moyens massifs nécessaires que la République peut et doit trouver pour reconquérir les espaces qu'elle a perdus.

    ETAT DE L’URGENCE

     ( image créée par P. Patte à partir de l'image symbole de la république française créée par TaniaPS , CC BY-SA 3.0)

     

    Je n’ai pas fini mon tour d’horizon mais comme de coutume je suis trop long donc j’arrête… pour reprendre bientôt avec  les privatisations ou la vente à la découpe des biens de la France, l’arnaque de la loi Egalim, les élections en  Pologne , les élections en Tunisie… Et d’ici là sans doute bien d’autres choses…

    S’exprimer c’est aussi s’aider à réfléchir.

     

     

    *Marine le Pen lors de l’élection présidentielle de 2017 voulait interdire non plus seulement à l’école mais dans la rue le port d’un signe religieux «ostentatoire» tout en estimant qu’ »il n’y avait pas de grande croix catholique », disant « « Je veux protéger la culture et l’identité des Français » en soutenant par exemple qu’il fallait « mettre des crèches dans les municipalités ». Elle voulait favoriser  « l’enseignement libre hors contrat »,(  En premier lieu de l’enseignement catholique mais aussi des écoles juives, plus ou moins orthodoxes ) ce qui ne peut se faire  qu’au détriment de l’école publique.  Drôle de conception de la laïcité… A géométrie variable… 

    **Pour info sur la laïcité, le communautarisme, le terrorisme : http://quaiducitoyen.eklablog.fr/laicite-communautarisme-terrorisme-a126962932

     

    « L'URGENCE CLIMATIQUE ET LE POLITIQUEMENT CORRECTLE PÊLE-MÊLE DES INFOS D'OCTOBRE 2019 - 2 »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :