• LE NOUVEAU GOUVERNEMENT : TOUJOURS NI MOULE NI POISSON...

    A propos du précédent gouvernement, je disais que je reviendrai probablement de manière détaillée sur chacun de ces « nouveaux » ministres quand ils auront commencé leur travail.
    Je n’en ai pas eu le temps. Suite aux législatives, le deuxième gouvernement PHILIPPE se trouve privé d’un ministre d’État, le Garde des Sceaux François Bayrou, président du MODEM et de plusieurs autres dont Marielle de Sarnez, ministre chargée des affaires européennes et Sylvie Goulard, ministre des armées , toutes deux ex députés européennes apparentées MODEM. On peut y ajouter Richard Ferrand, ministre de la cohésion des territoires. Ils seraient tous concernés par diverses « affaires » et n’auraient pas souhaité faire partie du nouveau gouvernement pour pouvoir se défendre au cas où... voire même pour certains peut-être se protéger en conservant le statut de député... Va savoir. En politique, tout est possible...

     

    LE NOUVEAU GOUVERNEMENT : TOUJOURS NI MOULE NI POISSON...

    (auteur géralt, CC0 domaine public)

    Une nouvelle instruction serait en cours concernant Business France qui fut dirigée par l’actuelle ministre du Travail, Muriel Pénicaud...

    C’est quand même une sorte de petite hécatombe à vitesse Grand V autour d’Emmanuel Macron... Apparemment ces personnalités n’avaient pas tout dit des éventuels soupçons qui pourraient peser sur eux avant d’entrer au gouvernement. Mais laissons la justice faire son travail.

    UN NOUVEAU GOUVERNEMENT TOUJOURS NI MOULE NI POISSON

    Je qualifiai le premier gouvernement PHILIPPE de « ni moule ni poisson » dans la mesure où l’on ne voulait pas très bien montrer où s’amarrent les convictions. Cela n’a pas changé.

    J’ai beau chercher je n’aperçois aucune personnalité politique qui puisse se dire encore de gauche dans la mesure où elles ont soutenu ou appliqué une politique « hollandaise » différente de celle pour laquelle ils avaient été élus au parlement par les électeurs de gauche qu’ils ont trahis.

    On retrouve donc quelques non politiciens, dits de « la société civile ».

    Comme je le disais dans mon article du 20 mai 2017 (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/gouvernement-edouard-philippe-ni-moule-ni-poisson-a130218990) , certains connaissent bien la politique. Ils sont passés par divers cabinets sous diverses législatures :

    Nicolas Hulot, ministre d’Etat, ministre de la transition écologique. A conseillé Chirac, Sarkozy et Hollande. Pas nouveau. Homme de convictions. L’avenir dira s’il peut faire avancer les choses dans le domaine de l’Environnement, l’écologie et les énergies renouvelables.

    Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé ; compétences reconnues.

    Françoise Nyssen, ministre de la culture ; Editrice découvreuse de talent

    Muriel Pénicaud, ministre du travail ; ancienne collaboratrice cabinet ministériel Aubry dans les années 90, DRH.

    Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale ; ancien recteur, marqué à droite, école libérale, directeur de l’Essec, école commerciale privée catholique.

    Frédérique Vidal, enseignement supérieur ; présidente d’université

    Laura Flessel, ministre des sports ; sportive

    Elisabeth Borne, ministre de la transition écologique chargée des transports ; longue carrière dans les cabinets ministériels, PDG RATP

    Marlène Schiappa : secrétaire d’état, chargée de l’égalité des femmes et des hommes ; est adjointe « apolitique » à un maire PS, blogueuse

    Sophie Cluzel : secrétaire d’état chargée de personnes handicapées ; militante du handicap
    Mounir Mahjoubi : secrétaire d’état chargé du numérique. Président du Conseil national du numérique (CNNum)

    LE NOUVEAU GOUVERNEMENT : TOUJOURS NI MOULE NI POISSON...

    (auteur OpenClipart-Vectors, CC0 domaine public)

    Les politiques : il y a ceux qui viennent du PS éclaté mais qui ne sont pas de gauche et qui servent de caution de gauche à Emmanuel Macron, ceux qui viennent du Modem et ceux qui viennent de droite.

    - Gérard Collomb, ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, PS, rallié de première heure ; caution de gauche. Maire de Lyon.

    - François Bayrou, ministre d’Etat, garde des sceaux ; « centriste MODEM» est remplacé par Nicole Belloubet, PS, conseil constitutionnel

    - Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères ; PS. Caution de gauche. Ancien ministre de la Défense, Président de la région Bretagne.

    - Sylvie Goulard, ministre des armées est remplacée par Florence Parly, ex PS rallié, caution de gauche.

    - Richard Ferrand, ministre de la cohésion des territoires est remplacé par Jacques Mézard, ex LR , qui quitte le ministère de l’Agriculture

    - Jacques Mézard, ministre de l’agriculture et de l’alimentation est remplacé par Stéphane Travert, député. Ex PS, caution de gauche

    - Bruno Le Maire, ministre de l’économie ; député de droite

    - Gérald Darmanin, ministre de l’action et des comptes publics ; Maire LR de Tourcoing, droite

    - Annick Girardin, ministre des outre-mer ; ancienne ministre de Hollande RDG ralliée Macron, caution de gauche

    - Marielle de Sarnez, ministre chargée des affaires européennes est remplacée par Nathalie Loiseau, ex diplomate au Quai D’Orsay et directrice de l’ENA. Droite.

    - Christophe Castaner : Secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement ; Député PS, caution de gauche.

    On peut ajouter une nouvelle ministre pour seconder Gérard Collomb :

    - Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur. Nouvelle ministre, sénatrice MODEM... et 6 nouveaux secrétaires d’Etat :

    - Sébastien Lecornu, président du conseil départemental de l’Eure, LR rallié et Brune Poirson, député, secrétaires d'Etat auprès du ministre de l'Ecologie

    - Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, sénateur LR rallié.

    - Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'Etat auprès du ministre des Armées, Maire de Mont-de-Marsan, MODEM

    - Julien Denormandie, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires

    - Benjamin Griveaux, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances, député REM ex PS, caution de gauche.

    L’équipe « restreinte » passe donc à 30.

    LE NOUVEAU GOUVERNEMENT : TOUJOURS NI MOULE NI POISSON...

    (auteur OpenClipart-Vectors, CC0 domaine public)

    POUR CONCLURE

    Rien de changé sous le soleil des soi-disant équilibres sauf peut être pour un poste important de plus attribué à une femme, à la Justice.

    A remarquer la perte de poids du MODEM et une hausse du nombre d’ex PS, Cautions de gauche.

    Il faudra observer dans les semaines qui viennent l’action de ce gouvernement notamment par rapport à la volonté d’aller vite d’Emmanuel Macron en ce qui concerne le CODE DU TRAVAIL mais aussi la rentrée scolaire avec les classes de 12 en CP qui font à raison polémique et la semaine de 4 jours qui est remise au goût du jour...

    Apparemment Emmanuel Macron confond vitesse et précipitation car même s’il veut paraître aller vite, il ne faut pas bâcler et faire bien et pour cela il ne faut pas sauter des étapes. C’est ce qui a l’air de se passer pour l’ÉCOLE, les décisions annoncées étant à l’évidence empreinte de graves inepties et notamment celles de considérer les enseignants et les élèves comme des pions . J’y reviendrai sans doute. En l’attente, on peut lire mon premier avis sur http://quaiducitoyen.eklablog.fr/les-eleves-et-les-enseignants-ne-sont-pas-des-pions-a130154650.

    ...

    « LA REPUBLIQUE EN MARCHE A L'ASSEMBLEE: VAGUE JAUNE OU VIOLETTE? L’ASSEMBLÉE NATIONALE NOUVELLE DE LA MACRONIE »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter