• LA BRADERIE DE LILLE EST ANNULEE...

    Et alors ?

    Quand on considère le drame qui a touché Nice et la France et le nombre de victimes (85 à ce jour sans compter les plus de 200 blessés) et la décision prise par Martine AUBRY, Maire de Lille de suspendre la Braderie de septembre pour cette année, je ne peux que dire que cela me semble sage et responsable.

    Et pour une fois, j’ai au moins vu, dans le Nord, les autres politiques quelle que soit leur appartenance se ranger sans commentaires derrière la décision.

    Il n’y a eu que Front national qui prend la parole pour contredire ses déclarations antérieures* ou se faire remarquer**.

    LA BRADERIE DE LILLE EST ANNULEE...

    Rue Faidherbe lors de la Braderie de Lille 2005, photo personnelle, Original téléversé par Steff, CC BY-SA 3.0

    POUR CEUX QUI SONT CONTRE L’ANNULATION...

    C’est leur droit. On peut lire nombre de commentaires sur le sujet.

    Cela va du « c’est un scandale » à « on recule devant le terrorisme » en passant par « quelle perte de chiffre d’affaire pour les commerçants »... Ils sont nombreux ...et ne vont guère au delà du « DAESH a gagné » ou « l’état n’est pas capable de nous défendre, « il faut continuer de faire la fête», ...

    Certains trouvent que c’était la bonne décision au vu des risques encourus.

    Cette décision n’a pas été prise de « gaieté de cœur » et pour reprendre les paroles de la Maire de Lille, ce fut un déchirement mais elle l’a été en « toute conscience ».
    Et je veux bien croire pour une fois une responsable politique qui a, à mon sens, assumé.

    Les arguments avancés sont convaincants.

    Au moins, ici, ont été balayées les déclarations démagogiques, les lots de bêtises, des absurdités basées sur « du vent » dont je parlais dans un de mes précédents propos.

    Faire face réellement aux faits et trouver les moyens de consolider notre lutte pour protéger au mieux les français contre ce qui devient de plus en plus imprévisible, il y a de quoi réfléchir avant de dire n’importe quoi...

    Comme je le disais le 16 janvier 2016 : 

    « Il faut poser les bonnes questions au bon moment et au bon endroit pour améliorer nos systèmes de prévention et d’action. Elles doivent bien sûr être examinées là où nécessaire mais pas sur la place publique mais au sein des structures faites pour cela ... » et arrêter d’utiliser a tout propos, publiquement des évènements tragiques pour se faire mousser."

    Ce qu’ont fait honteusement nombre de politiciens après Nice pour se faire n’ayant en tête que la prochaine échéance électorale. Leurs « non solutions » ou solutions ineptes montrent à l’évidence que de réfléchir réellement aux « moyens » de mieux nous protéger n’est pas dans leurs préoccupations premières.

    Les solutions pour faire face ne se trouveront véritablement pour être plus efficace que si chacun des politiques à tous les niveaux se met au travail avec les autres et cessent de lancer aux yeux des français des faux débats pleins de sous-entendus partisans et politiciens. Si cela était si facile, cela se saurait.

    Qu’ils montrent l’exemple et arrêtent de nous diviser !

    LA BRADERIE DE LILLE EST ANNULEE...

    ( auteur Unsplash,  CC0 domaine public)

    POUR UN VRAI DÉBUT DE RÉFLEXION POSITIVE

    Je suis donc tout à fait content non pas que la plus grande braderie d’Europe soit annulée mais content qu’enfin, par un acte fort, une politique ait osé poser le véritable problème des véritables incidences du terrorisme sur notre vie de tous les jours.

    A l’évidence, ici, pour Lille, les solutions pour faire face ne sont pas seulement « techniques » car malgré toutes les précautions, les efforts et les forces qui auraient pu être déployées, il est clair que décider que la braderie ait pu avoir lieu, c’était exposer des milliers de gens au risque de mourir.
    Si la décision a été prise, elle l’a sans doute été, de plus, à la lumière d’informations que nous n’avons pas mais que les responsables, police, préfet et maire ont dû examiner.

    Il ne suffit pas de dire que les « terroristes «  ont gagné et que nous cédons du terrain... C’est un peu simpliste si on va au fond des choses.

    Ouvrons notre parachute et atterrissons...

    LA BRADERIE DE LILLE EST ANNULEE...

    Et la première réflexion à se faire est bien de considérer qu’il ne suffit pas de réfléchir aux seuls moyens « techniques » qui sont certes indispensables mais ne peuvent être la seule réponse au problème qu’est le terrorisme dans la vie de tous les jours.

    Mettre de plus en plus de forces armées, de contrôles, de moyens...qui n’empêcheront pas, quel qu’en soit le niveau, de faire que la mort sème la terreur là où on ne l’attend pas et de manière imprévisible ?

    L’état d’urgence permanent n’est pas souhaitable. Compte-tenu des lois votées, il faut arrêter de nous faire croire qu’il est encore nécessaire dans l’état actuel de la situation puisque sur le terrain rien ne change au niveau des forces déployées. Nous ne pouvons indéfiniment vivre dans une situation d’exception qui pourrait à la longue entraîner des failles quant à nos libertés justement alors que dans la bataille contre terrorisme il faut tout au contraire redonner de la vitalité à notre démocratie plutôt que de la laisser brader par des pratiques politiciennes qui démobilisent les citoyens.

    Il convient déjà d’adapter notre arsenal judiciaire et bien entendu les moyens humains de la justice que l’on sait insuffisants ceci notamment pour rester dans un état de droit tout en mettant en application des mesures préventives contre les éventuels terroristes et les sanctions rapides contre ceux qui agissent. Nul doute non plus que le renseignement doit évoluer encore pour être à même de mieux prévenir les risques d’attentats. Mais tout cela ne suffira pas.

    Il convient donc d’aller plus loin sinon on risque de continuer à vouloir que chacun d’entre nous pense passivement qu’il peut être protégé parce qu’il y a un soldat devant l’école, la mairie, les lieux de culte...

    Les mesures de prévention comme les exercices de sécurité dans les écoles, la mobilisation des parents, des élèves et des enseignants est une bonne chose qui doit se mettre en place pour l'immédiat.

    Les solutions sont multiples et diversifiées.

    Il faut aussi viser des mesures de long terme sans quoi la menace terroriste perdurera quelles que soient les précautions prises. Et parmi ces mesures, il y a la mobilisation citoyenne qui n’est pas celle de la réserve du même nom mais qui est bien celle de tous les citoyens qui doivent se réveiller pour tenter de laisser de côté leurs égoïsmes et leurs a priori au profit d’un réalisme constructif basée sur la seule communauté qui vaille : la république française une et indivisible.

    Alors changeons la donne et montrons une autre route, celle de la pratique de la laïcité, pas celle des politiciens qui la dévoient et l’affaiblissent par pur soucis électoraliste mais celle de la loi qu’il faut continuer de défendre et non pas contourner comme d’aucuns l’ont fait ou comme d’autres voudraient le faire sous prétexte que la « dame » est vieille et qu’il faut la mettre au goût du jour. Ce n’est donc pas cette « laïcité ouverte ou d’inclusion » tant clamée par les opportunistes de salon de tous bords qui est un non sens et une insulte à l’esprit même de la laïcité et à ceux qui en ont fait le pilier de notre cohésion républicaine.

    La laïcité n’a besoin d’aucuns qualificatifs... Elle doit être l’essence même de la concorde citoyenne pour des actes positifs et non seulement des discours contre l'idéologie du terrorisme.

    J’y reviens.

    LA BRADERIE DE LILLE EST ANNULEE...

    ( image créée par P. Patte à partir de l'image symbole de la république française créée par TaniaPS , CC BY-SA 3.0)

     

    *Le député Gilbert Collard sur Twitter : « Braderie de Lille interdite : ils auront tout bradé ! »  Il faut juste rappeler qu'il avait appelé à l’annulation de l’Euro 2016 pour des raisons de sécurité. « Si j’étais aux responsabilités, je ne prendrais pas le risque d’exposer nos populations à un attentat. (…) La sécurité de nos concitoyens est une priorité. La festivité, quand elle se paie au prix du sang, non ! », ( 28 mars sur iTélé)

    ** Florian Philippot,  vice-président du FN, originaire de Linselles (Nord): « À bientôt, Braderie de Lille, quand notre France sera remise debout ! » Et d’inviter Martine Aubry « à réfléchir sur les conséquences du modèle communautariste ». ????!!!!

    « BREXIT: LE REFERENDUM EN QUESTION 2 sur 2LA BRADERIE DE LILLE EST ANNULEE... 2 »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter