• En passant par la Loire-Atlantique…un site et un château à voir.

    Il se situe à Prinquiau,  jolie localité non loin de SAVENAY entre Nantes et Saint- Nazaire  .  Ce château et l’ensemble du domaine ont été  acquis par la ville en  1994 après le décès du dernier propriétaire.
    Situé dans un vaste domaine de 25 hectares ouvert au public, le château de l' Escurays se distingue  avec bonheur au milieu d’un immense espace végétal très riche en arbres superbes et variés. Une mine de découvertes pour les amateurs de flores locales. Cueillette des fleurs s’abstenir bien sûr. 

    En passant par la Loire-Atlantique…un site et un château à voir.

    En passant par la Loire-Atlantique…un site et un château à voir.Une promenade très agréable à faire en famille à laquelle nous a initié Josette ( qui habite le coin)  ou pour les joggers  maintenir la forme et respirer l’air pur et la chlorophylle. 

    Depuis janvier 2009, l’association renaissance du patrimoine de l’Escurays        ( A.R.P.E.) s’est mobilisée avec ses  bénévoles pour protéger, sauvegarder et entretenir le site : le château et son jardin. Ils essayent de « faire connaître et redonner vie à ces lieux chargés d’histoire ».  Pour financer la réfection des bâtiments en très mauvais état suite à des vandalismes effectués quand la propriété était à l’abandon, ils louent par exemple le lavoir pour des fêtes et organisent des vides greniers.

    En passant par la Loire-Atlantique…un site et un château à voir.

    Œuvre méritoire de longue haleine, cela valait  bien que j’en rende hommage par le présent article tant il vrai qu’il est important que l’histoire et les histoires du patrimoine national soient connues. Ici pour Prinquiau, le Château de l’Escurays a traversé les siècles pour témoigner des moments de l’histoire.  Ces informations sont extraites, en partie, d’une brochure réalisée par l’association ARPE qui a fait des recherches précises sur l’histoire de ce domaine. Des personnalités importantes ont marqué l’histoire de Prinquiau comme par exemple Denis ESPIVENT de la VILLEGUEVRAYE qui a lutté toute sa vie (entre 1768 et 1891) pour l’asséchement des marais de DONGES et de Prinquiau, François ESPIVENT de PERRAN  (1767-1823) qui fut maire de Prinquiau, Denis ESPIVENT de PERRAN qui passa « sa vie à Escurays comme maire ou adjoint durant 50 ans ». Il était royaliste mais aussi un « précurseur de l’instruction publique et gratuite et surtout un médecin populaire, botaniste et dévoué » comme le fait remarquer la brochure.

    En passant par la Loire-Atlantique…un site et un château à voir.Une fois par an, lors de la journée du patrimoine, on ouvre les portes du château. « Le château, le jardin clos et la motte féodale sont inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis le 22décembre 1997 ».

                                                                   (dessin extrait de la brochure de l'A.R.P.E.)

     

    Pour faire donc un peu d’histoire, il faut savoir que le lieu existait  au Moyen-Age puisqu'une motte féodale se trouve à l'ancienne entrée du château.

    « La première attestation écrite de l’existence du château date de 1 443, alors que le bâtiment est la propriété de Jean du Cellier, Sénéchal et président de la chambre des comptes de Bretagne. Vers 1600,René de La Lande et Françoise de Mareil transforment le manoir breton en un château de la Renaissance bretonne. En 1668, les chevaliers Espivent, cités plus haut,  nobles bretons (St Brieuc),venus sur Nantes pour le commerce triangulaire poursuivent les tranformations.  Les différents propriétaires continuent de le rénover, l'agrandir et le modifier  ou améliorent et ajoutent au château des aménagements. Il subit des dégradations causées par le Républicains en 1793. Au XVIII et XIX siècles  les charpentes et le gros œuvre sont préservés. Il est modifié en 1911- 1912  tout en lui laissant son style que l’on retrouve aujourd’hui.

    En passant par la Loire-Atlantique…un site et un château à voir.

     Bon courage donc à toute l’équipe des bénévoles de l’A.R.P.E. pour leur action difficile mais sans nul doute passionnante et méritoire car elle permet d’inscrire dans l’avenir l’histoire du patrimoine qu’il ne faut jamais oublier et qui fait que le présent est ce qu’il est.

      

    *PRINQUIAU : commune de 2282 hectares qui s’étend du Sillon de Bretagne au marais. Sa population est de 2929 habitants au 1er janvier 2011. « Ses habitants sont les prinquelais et son nom en breton PREVENKEL » . Pour plus d’information  pour visiter si vous passez par là :

    http://www.mairie-prinquiau.fr/-PRINQUIAU-.html

    « Loire-Atlantique : un département à découvrir…suite 2ELYSEE: UN AN DEJA! »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter