• DE-CONFINEMENT: DE BIENVENUES BOUFFEES D'AIR FRAIS...

    La phase 2 du dé-confinement est en route. Il s’agit donc d’autoriser ou pas l’accès aux parcs et jardins, forêts, plages et d’étudier si les français pourront aller en vacances cet été.

    Il est vrai que le confinement a été difficile notamment pour ceux qui n’ont pu rejoindre la  « résidence secondaire » qu’ils n’ont pas ou ne disposent pas d’un espace important là où il réside et notamment au moins un jardin pour prendre l’air. Il faut penser aux enfants bien sûr dans ce cadre, enfermés pour certains qu’ils étaient dans des appartements pas toujours très spacieux. Je ne reviens pas sur l’ouverture des écoles qui n a pas forcément arrangé les choses pour ces enfants là. Je me suis exprimé suffisamment sur le sujet. D’autres organisations eussent pu être mises en place pour aider les enfants à retrouver progressivement de l’espace. On a préféré les re-confiner à l’école pour les garder dans des conditions sanitaires ultra sécuritaires qui ne sont pas propices à faire disparaître l’angoisse ni même à retrouver les copines et les copains puisqu’une minorité d’enfants ont repris et ne se retrouvent même pas avec leur maîtresse ou leur maître… J’y reviendrai sans doute.

    Le confinement  sera encore d’actualité, au moins partiellement,  pour les plus fragiles, ceux qui ont des pathologies ou même les personnes âgées qui doivent continuer d’être très prudents. Le virus circule encore et risque de circuler plus encore si on n’y prend pas garde…

    Apparemment pour les plages, les ouvertures sont  en cours dès ce samedi .

     

    DE-CONFINEMENT: DE BIENVENUES BOUFFEES D'AIR FRAIS...

     

    LA SITUATION SANITAIRE ET LA CIRCULATION DU VIRUS

    Je lisais ce matin que, par exemple dans le nord où on est encore en zone rouge, la tension dans les services de réanimation était encore importante.
    Dans la région parisienne c’est pire encore.

    Le virus circule toujours et les zones vertes n’y échappent pas même si les services hospitaliers sont sous la barre fixée quant aux possibilités de réanimation  et en ce qui concerne la circulation du virus ce qui, pour cette dernière, n’est pas si facile à évaluer.

    On vient d’ailleurs de s’en rendre compte avec de nouveaux foyers épidémiques   qui viennent de se découvrir.  Deux foyers de Covid-19 ont été identifiés en Nouvelle-Aquitaine ces derniers jours, en Dordogne et dans la Vienne, tandis qu'un autre "mini-cluster" a été détecté à Clamart, dans les Hauts-de-Seine avec huit cas. Un autre foyer de 18 cas dont 5 patients et 10 personnels a été découvert au sein même du centre hospitalier de Saumur (Maine-et-Loire). Ces foyers seraient maîtrisés par les actions d'isolement et de tests de dépistage mis en place. A suivre...

    Dé-confiner oui, c’est indispensable mais il faut que ça soit fait de manière cohérente de la part du gouvernement. La ré-ouverture des écoles est faite sur un pari que l’on n’aurait pas dû faire. Pour les vacances, même si rien n’est fixé encore, on sent des incohérences se pointer sur les distances, les accès libres au pays de touristes venant de l'étranger... Quant au deuxième tour des municipales, il serait inconséquent pour nombre de raisons et pas uniquement sanitaires, de précipiter le calendrier.  J’y reviendrai.

    Pour ce qui concerne les ouvertures vers plus d’espaces ce dont ont besoin les français notamment ceux qui étaient confinés dans de mauvaises conditions, il semble que le gouvernement ait  pris une attitude raisonnable de prudence. Avancer pas à pas semble la meilleure solution et au diable « les pressés «  inconscients qui exigent tout,  tout de suite sous prétexte de « Liberté ».

    Si on fait la somme des situations au cours desquelles dans la vie courante on prend ou on va prendre des risques que ce soit au travail, dans les transports ou à l’école, ça fait beaucoup. Alors n’en ajoutons pas d'insensées... 

     Quand on est en réanimation,  la liberté est réduite à néant…

    DE-CONFINEMENT: DE BIENVENUES BOUFFEES D'AIR FRAIS...

    Image par Silas Camargo Silão de Pixabay

    L’OUVERTURE DES PARCS ET JARDINS

    Autorisée dans les zones vertes, l’ouverture ne l’est  pas dans les zones fragiles. A mon sens c’est prudent compte-tenu de ce qu’on a pu constater de la part de certains le premier jour du dé-confinement et pas seulement au bord du canal Saint –Martin à Paris mais aussi ailleurs. On peut à raison penser que si on autorise le « sur place » dans certains parcs, il risque d‘y avoir recrudescence des attitudes inconséquentes de la part de celles et ceux qui croient qu’on est revenu dans le monde d’avant…

    Ce serait une erreur. Les deux semaines qui viennent montreront si le citoyen prendra ses responsabilités pour préserver sa santé … et celles des autres.

    Après on verra…

    LES FORETS, DUNES ET AUTRES ESPACES NATURELS

    Quelle que soit la zone, on peut déjà y accéder ce qui peut permettre de saines balades de détente. Là aussi, il faudra surveiller mais le risque semble moindre au vu des circulations mises en place et l'étendue des espaces concernés.
    Comme on y ajoute les plages sous certaines strictes conditions, on augmente ainsi les possibilités pour tous quelle que soit sa région de pouvoir disposer d’espaces conséquents de liberté à raison... surveillée . Même si on ne peut pas aller à la mer quand on habite la Nièvre  ou à la montagne quand on habite la Loire-Atlantique,  ce n’est déjà pas si mal dans un premier temps...

    DE-CONFINEMENT: DE BIENVENUES BOUFFEES D'AIR FRAIS...

    Image par S. Hermann & F. Richter de Pixabay

    LES ESPACES MARINS

    J’entends par là les plages et la mer au-delà. Ceux qui ont un bateau pourront donc en profiter tout en respectant la limite de la distance de déplacement de 100 km si on change de département. Certains diront que ce n’est pas assez. Histoire d’appréciation. Profiter de la mer même si on ne va pas loin est une avancée.
    Tous les sports individuels comme  la planche à voile, le kitesurf, Le surf, les sports de paddle,  la voile en solitaire, le longe côte et autres… sont autorisés et vont donc permettre aux amateurs de faire le plein de détente. C’est aussi une grande avancée. Et il ne faut pas oublier la promenade et la baignade…

    La plage se libère pour les sportifs et les promeneurs souvent, il est vrai,  dans le cadre d’horaires précis ce qui va permettre de ne pas avoir à faire face aux tentations de rassemblement du soir qui pourraient provoquer des foyers de contamination quand la garde se baisse au niveau de la distanciation physique qui est notre meilleure protection.
    L’utilisation des digues est  encadrée au  niveau horaire : Par exemple comme à Dunkerque , les digues  sont interdites de 11 heures à 19 heures aux vélos, aux joggeurs, aux trottinettes et plus globalement à toute activité d’une vitesse supérieure à la marche.  C’est bien normal. On doit laisser aux promeneurs  dont de nombreux enfants, la possibilité de déambuler calmement sans avoir le stress de se faire doubler par un jogger  qui ne portera sans doute pas de masque- ce qui est compréhensible vu qu'il doit respirer correctement - et pourrait postillonner et disséminer ses miasmes éventuels durant ses efforts. J’ai lu sur les réseaux des commentaires de certains (pas tous heureusement) de ces joggers qui critiquent les limitations horaires .  Je les juge égoïstes. L’espace ça se partage en cette période difficile… Et puis faire un jogging avant 11 heures le matin...où est le problème?

    La bronzette ou le pique-nique sont interdits et en général toute stagnation sur le sable. Tant qu’on peut se balader sur la plage ou les pieds dans l’eau … C’est déjà pas si mal, non ?... par rapport à la situation de ces dernières semaines. 

    DE-CONFINEMENT: DE BIENVENUES BOUFFEES D'AIR FRAIS...

    Image par Free-Photos de Pixabay

    POUR CONCLURE AVEC OPTIMISME

    Globalement,  je pense donc que, ce week-end, la libération des espaces a été remise en place pour pouvoir permettre à chacune et chacun de  se détendre. Elle est encore surveillée et c’est normal car il est clair que si on peut compter sur le civisme de beaucoup d’entre nous pour respecter les règles communes, pas sûr que ce soit le cas de tout le monde et donc malheureusement il faut mettre les moyens de préserver  une  liberté, certes  encadrée, mais  pour que la santé de chacun ne soit pas en péril. Mais l’état, les préfets  et les communes qui ont demandé des dérogations sur la base de plans concrets précis pour que les citoyens puissent retrouver de la respiration se doivent de confirmer par les moyens humains et techniques nécessaires qu’ils auront déployés que les règles seront respectées. C’est de leur responsabilité première et entière.

    Espérons aussi donc que le civisme sera le gagnant pour que chacune et chacun puisse continuer de retrouver la détente, le parfum des arbres et des végétaux,  l'air iodé ce qui sera bon pour le moral et notamment pour celles et ceux qui habitaient au plus près de ces espaces familiers auxquels ils ne pouvaient accéder...

    Faire remonter le taux de contagion et la pression déjà plus qu' importantes dans les hôpitaux pour le personnel soignant par des attitudes inconséquentes serait regrettable car tout le monde en pâtirait.   

    Pour ce qui est des annonces concernant les vacances, je suis plus circonspect.
    De même, quand j’entends parler du deuxième tour des municipales…

    Sur ces deux points je reviens bientôt…

    DE-CONFINEMENT: DE BIENVENUES BOUFFEES D'AIR FRAIS...

    Image par Pexels de Pixabay

    « 12 MAI : UNE RENTREE SCOLAIRE A MARCHE FORCEE - 2 sur 2LE CORONAVIRUS ET LES VACANCES D'ÉTÉ... »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :