• CRÈCHES DANS LES BÂTIMENTS PUBLICS...LE RETOUR

    Ils vont nous refaire le coup de 2014 et 2015, ces politiciens anti-laïques qui flattent leur électorat dans le sens du poil.

    Ils gagnent du terrain puisque je viens d’apprendre que le rapporteur public du conseil d’Etat, cette année, va recommander d’autoriser les crèches de Noël dans les bâtiments administratifs sous « certaines conditions »!!!

    En somme, on est entrain d'installer une négociation de la laïcité. Il n’y a pourtant rien à négocier car ce serait porter atteinte de nouveau aux principes même de la loi et de la laïcité.

    Et cela serait fait au nom de la "dimension pacificatrice de la laïcité", le Conseil d’État ayant été saisi de deux décisions contradictoires concernant l'installation de crèches de Noël dans la mairie de Melun, en Seine-et-Marne (Maire Louis Vogel, LR)  et au conseil général de Vendée (Président Yves Dauvinet, DVD).

    CRÈCHES DANS LES BÂTIMENTS PUBLICS...LE RETOUR

    (Loi de séparation des églises et de l’État. Page 1 - Archives Nationales, Domaine public, modifiée distorsion, Patrick Patte)

    UNE ENTORSE DE PLUS A LA LAÏCITÉ

    C’est bien une nouvelle entorse qu’on veut faire à la laïcité ceci malgré la loi de 1905 qui stipule noir sur blanc l'interdiction de tout "signe ou emblème religieux sur les monuments publics".

    Le Conseil d’Etat, une des plus hautes instances de la République, va-t-il contribuer à installer la confusion dans les esprits en se saisissant de ce qui est un non sujet dans la mesure où la loi est parfaitement claire?

    Cela repose une fois de plus sur de la provocation d'élus locaux de la république, Maires, tout comme en 2015,  la crêche de Robert Ménard à la mairie de Béziers, celle d' Eric Ciotti dans le bâtiment du conseil général des Alpes Maritime, ou de Christian Estrosi dans sa mairie de Nice...

    Quand on a, pour ces deux derniers,  comme exemple un « ami » de la même formation politique (LR)  comme l’ancien président de la République, monsieur Nicolas SARKOZY qui se veut être un « chantre de la laïcité », mais qui par nombre de ses actes et attitudes montrent qu’en réalité il n’est pas le laïque qu’il veut faire croire, rien n’étonne plus. Petit rappel: Le 20 décembre 2007, au palais de Saint-Jean de Latran, au Vatican, Nicolas Sarkozy, président de la République française, n ‘a pas refusé, bien au contraire, d’être intronisé « chanoine honoraire » en prenant possession de sa "stalle"lors d'une cérémonie d'intronisation très religieuse.  A cette occasion, il déclare que « la laïcité n'a pas le pouvoir de couper la France de ses racines chrétiennes. Elle a tenté de le faire. Elle n'aurait pas dû ».

    (Voir mes propos complets sur http://quaiducitoyen.eklablog.fr/la-laicite-a-geometrie-variable-de-nicolas-sarkozy-a115194636)

    Tout est dans tout ...

    Je rappelle quand même que la démarche d’installation des crèches dans des bâtiments publics, l’année dernière, avait fait l’objet d’un rappel à l’ordre de l'Association des maires de France présidée par François Baroin (Les Républicains) et André Laignel (Parti socialiste). Un "guide de la laïcité" avait été mis à disposition des élus afin "de mettre fin à la confusion des esprits, sincère ou entretenue par des gens qui n'acceptent pas le principe de laïcité."

    Une bonne initiative.

    MAIS ON REMET DEUX THUNES DANS LE BASTRINGUE...

    LES ANTI LAIQUES CONTINUENT DE PROGRESSER...

    (Juke-box from 1971, auteur Frédéric Pasteleurs,Creative Commons paternité – partage à l’identique 3.0 (non transposée).

    Certains politiciens n’ont sans doute rien d’autres à faire que de traiter des non sujets.

    En cette période où il faut que se rassemblent les gens au delà de leurs croyances ou non croyances, en s'appuyant sur l'esprit laïque de notre république, il y a donc encore des élus qui nous font le même coup qu'en 2014 et 2015, celui de créer sciemment une polémique stérile et inutile en installant des crèches dans des mairies ou des bâtiments publics.

    En cela, ils ne respectent pas les articles de la loi de 1905 dont ils devraient être les garants et qui permettent à tout citoyen que l'on respecte sa liberté de conscience quand il va dans un lieu public qui est ouvert à tous, au service de tous sans qu'on lui impose une manière de penser ou de voir les choses.

    On fait du prosélytisme particulier par l'exposition d'un symbole fondamental d'une religion en l'occurrence ici celle de la naissance du Christ qui fonde l'ensemble de la religion chrétienne... Il est quand même bon de le rappeler.

    Il y a d'autres lieux que les mairies et bâtiments publics pour mettre des crèches. Tout cela c'est de la provocation qui continue ou de l’électoralisme qui se poursuit.

    Les églises ou leur parvis sont tout à fait adaptés pour recevoir ce symbole religieux chrétien.

    Qu'on arrête de faire n'importe quoi pour entamer une fois de plus la laïcité.

    Accepter que les crèches puissent figurer dans des bâtiment publics c'est la porte ouverte à cette laïcité à géométrie variable dont je parlais ci-dessus à propos de l'attitude de l'ex-président de la république Sarkozy. On privilégie ainsi une religion par rapport à d'autres et à partir de là les demandes de dérogations vont aller bon train et la séparation des religions de l'état sera de nouveau mise à mal comme trop souvent déjà.

    Il faut espérer que le conseil d'état saura rappeler avec fermeté et clarté la loi et que sa décision ne puisse pas laisser la place à une équivoque qui ferait que chaque maire puisse continuer d'essayer d'interpréter la loi.

    Il est facile de faire l'inventaire de toutes les tentatives qui détruisent peu à peu le sens de la loi de 1905 et fragilisent la « Laïcité » tant clamée par certains politiques qui en réalité ne font que s‘en servir, souvent par pur clientélisme électoral. Ce clientélisme est d’autant plus favorisé par les politiciens qui se réclament d’un certain libéralisme se disant les chantres d'une laïcité "ouverte" qui n'est en fait qu'hypocrisie électoraliste.

    Qualifier la laïcité est un non sens et une insulte à l’esprit même de la laïcité et à ceux qui en ont fait le pilier de notre cohésion républicaine.

    Je l'ai déjà dit et écrit de nombreuses fois et ce n'est pas la dernière.

    Mettre un qualificatif à la laïcité c’est ne pas la défendre mais au contraire la manipuler soit par manque de courage politique pour faire de l’électoralisme soit par manque de conviction parce qu’on n' y croit pas ce qui revient au même.

    Il n’y a, de la même manière, pas lieu de dire « liberté religieuse » comme on l’entend souvent ou « liberté athée » comme on ne l’entend jamais mais « liberté de conscience »...qui convient pour tous les citoyens.

    Ainsi chacun sera plus au clair et fera face à ses responsabilités.

    Car chacun d’entre nous est responsable de la laïcité et de son respect. C’est pourquoi il ne faut pas se laisser abuser par ceux qui veulent en détourner le sens.

    ÇA COMMENCE À BIEN FAIRE!!!

     

    LES ANTI LAIQUES CONTINUENT DE PROGRESSER...

    ( image créée par P. Patte à partir de l'image symbole de la république française créée par TaniaPS , CC BY-SA 3.0)

     

    « LA GUERRE...HUMEURS DU 1ER NOVEMBRE 2016 »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter