• CAMPAGNE PRESIDENTIELLE : UN GRAND « MICMAC »... 2 sur 2

    Je poursuis donc mon inventaire du grand micmac de la campagne présidentielle.

    Le psychodrame de la droite vient semble-t-il de se terminer (provisoirement) puisque la « famille » en définitive s'est « rangée » unanime derrière François Fillon.

    Reste à examiner le CIRQUE LE PEN.
    Quant aux autres candidats, ils n'ont pas droit à la scène pour cause de ségrégation institutionnelle. J'y reviens.

    CAMPAGNE PRESIDENTIELLE : UN GRAND « MICMAC »... 2 sur 2

    ( auteur TwoWings - own work (with scanner) and own hand, licenceCC BY-SA 3.0)

     

    TOUT ÇA POUR EN REVENIR AU POINT DE DÉPART !

    Après des jours et des jours de tentatives pour « débrancher » leur candidat avec en arrière plan un Sarkozy à la manœuvre pour pousser Juppé à se désister définitivement lequel a bien fait sentir dans son allocution les manipulations et tractations de couloirs qui lui ont fait prendre sa décision. Le psychodrame n'est que supendu. L’union n’est que de façade car la « famille » LR est divisée, les sarkozystes ont conforté leur position auprès du candidat Fillon en plaçant leurs pions. Les juppéistes soutiendront-ils le candidat ? Rien n’est moins sûr. Tout ce monde s’agite, place ses billes, négocie au cas où... Fillon gagnerait.

    En tout cas je me demande comment les électeurs de droite vont s’y retrouver. Si pour certains inconditionnels ce sera aisé de voter Fillon et que pour d’autres ce sera l’indécision, il n’est pas sûr qu’il n’y ait pas nombre de défections parmi ceux dont Juppé était le candidat favori.

    En définitive, beaucoup de temps a été perdu pour les citoyens et pour la confrontation des idées !

    Et ce sont ces gens là qui voudraient revenir au pouvoir...pour sauver la France. Ils ne sont même pas capables de s’organiser et de se rassembler pour se sauver eux-mêmes de la honte d’une situation dont ils sont collectivement responsables.
    Assez parlé de Fillon.

    Continuons l’inventaire avec Marine le Pen et les autres candidats.

    CAMPAGNE PRESIDENTIELLE : UN GRAND « MICMAC »... 2 sur 2

    (image modifiée de Clker-Free-Vector-Images, auteur, CC0 domaine public)

    LE GRAND CIRQUE LE PEN

    On y est président de père en fille pour faire le spectacle.

    "Papa" a été mis au rencart. Ceux qui s'affichent un peu trop look "extrême droite" ont été mis dans l’ombre. Le logo Front national a été effacé de toutes les affiches annonçant les spectacles et LE PEN n’apparaît plus sur le fronton du chapiteau comme si l’entreprise familiale avait été reprise par un autre propriétaire.

    On a repeint la façade en bleu Marine et retiré la flamme tricolore* pour la remplacer par une rose bleue frigorifiée comme les idées du front national avec un slogan : « Au nom du peuple » pour faire croire qu’on se préoccupe de lui.

    Certains s’y laissent prendre à cette banalisation du parti d’extrême droite qui essaye d’apparaître comme un parti normal tout en se situant hors système. Comprenne qui pourra...

    La présidente du Front National, Marine Le Pen continue d’être en tête des sondages sans que ses affaires judiciaires érodent trop son "pack" d’électeurs inconditionnels quoi qu’elle dise ou fasse.

    Elle est tout aussi irresponsable que Fillon pour une candidate à la plus haute fonction en remettant en cause un des piliers de nos institutions, la Justice. Elle refuse de se rendre à toute convocation en utilisant son immunité parlementaire de députée européenne qui vient néanmoins d’être levée pour l’obliger à répondre de ses actes et ici en l’occurrence la parution d’images violentes dans des tweets. On se demande bien pourquoi il n’y a pas levée de l’immunité pour les affaires d’emplois fictifs européens.

    Et tout cela, elle le met bien en scène sur la piste en se posant en victime du système.

    Et des électeurs applaudissent...

    Elle aussi joue avec la théorie du complot fomenté par on se sait qui et sans preuves sous entendu la justice aux ordres d’on ne sait quelle officine gouvernementale.

    A l’évidence elle ne veut pas être, elle aussi, mise en examen, pour répondre de la manière dont elle utilise le système, elle qui se vante d’être en dehors de lui et le combattre. Il serait pourtant facile si elle n’a rien à se reprocher de se défendre.

    Pendant ce temps elle continue de distiller dans ses meetings ses soi-disant vérités économiques, de vanter les mérites du repli sur soi de la France qui, selon elle, peut seul sauver le pays et lui redonner de l’emploi....

    Elle ose dire qu’elle parle au nom du peuple... Que de prétention ! En tout cas elle ne parle pas en mon nom et je fais partie du peuple.

    J’y reviendrai pour parler de son projet pour soi-disant « sauver » la France...

    CAMPAGNE PRESIDENTIELLE : UN GRAND « MICMAC »... 2 sur 2

    (auteur RyanMcGuire, pixabay, CC0 domaine public)

    POUR LES AUTRES CANDIDATS : C’EST LA PORTION CONGRUE

    Comme je le disais à la fin de l’article précédent, dans la presse, à la télé ou à la radio ils les appellent les « petits » candidats ce qui est un peu péjoratif à mon goût. Ils n’ont pas la même considération des médias que les autres et sans doute pas les mêmes moyens financiers et les mêmes réseaux pour diffuser leurs projets et programmes.

    Il y en a des sérieux et d’autres moins sans doute, des fantaisistes aussi mais la démocratie leur permet d’avoir le droit d’essayer de se faire entendre.

    Depuis 2016, les règles pour se présenter à l’élection présidentielle ont changé et, à mon avis, pas dans le sens d’améliorer la démocratie, bien au contraire.

    CAMPAGNE PRESIDENTIELLE : UN GRAND « MICMAC »... 2 sur 2

    (Au palais d'injustice , vignette de rubrique Extraite du Père Peinard et Citée Dans Le Péril anarchiste (Félix Dubois. auteur Inconnu- Domaine Public)

    LA LOI A RENDU DIFFICILE LES PARRAINAGES

    Tout citoyen français âgé d'au moins 18 ans peut se porter candidat à l'élection présidentielle 2017 à condition d'avoir au préalable obtenu 500 parrainages d'élus.

    Ce qui change ce sont les modalités d'envoi et de publication : alors qu’avant les parrainages étaient récoltés auprès des candidats et déposés au conseil constitutionnel qui statuait sur leur validité, depuis la nouvelle loi du 24 mars 2016 ils sont directement envoyées au Conseil constitutionnel par les élus signataires. De plus, l’anonymat n’est plus préservé et la liste est publiée sur le site du conseil constitutionnel. Cela change beaucoup de choses et notamment cette pression qui pourrait être exercée sur les maires, qui  « ne peuvent accorder leur parrainage librement en raison des retombées négatives qu'ils ou elles pourraient subir ".

    Les pressions peuvent en effet être multiples quand on fait partie par exemple d’un communauté d’agglomérations... Alors le Maire ne prend pas le risque. Il s’abstient de parrainer pour être tranquille.

    Les candidats qui n’ont pas la notoriété de ceux des partis organisés ont estimé qu’il devient difficile de ce fait de se faire parrainer alors qu’il existe 43 000 signataires potentiels.

    Un appel a été lancé par un certain nombre de ces candidats pour dénoncer le phénomène qui se fait sentir avec les nouvelles règles adoptées qui favorisent les grands partis en place comme le FN, LR, PS autres alliés.

    Plusieurs médias en ont rendu compte en cette fin février 2017 :

    Le Huffintonpost : http://www.huffingtonpost.fr/2017/02/23/le-sos-des-petits-candidats-a-la-presidentielle-pour-les-parrain/

    20 minutes : http://www.20minutes.fr/societe/2019075-20170223-presidentielle-6-petits-candidats-lancent-appel-aide-parrainages-denoncent-verrous-antidemocratiques

    Le Monde : http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/02/23/des-petits-candidats-en-quete-d-attention_5084007_4854003.html

    Et d’autres encore...

    Nous pouvons dire merci à François Hollande, Manuel Valls et aux députés et sénateurs qui ont voté cette loi inique ou ont laissé faire!

    LE POINT SUR LES PARRAINAGES 10 JOURS AVANT LA CLÔTURE:  

    (source conseil constitutionnel :https://presidentielle2017.conseil-constitutionnel.fr/les-parrainages/parrainages-par-candidat/)

    On constate sur le site du conseil constitutionnel à 10 jours de la clôture que seuls cinq candidats ont les 500 signatures ou plus pour se présenter: ARTHAUD Nathalie (557), DUPONT-AIGNAN Nicolas (559), FILLON François (1789), HAMON Benoît (1039), MACRON Emmanuel (1074).

    LE PEN Marine (483) est proche du but. Mais pour MELENCHON Jean-Luc (356), POUTOU Philippe (197), YADE Rama (113), LASALLE Jean(233), ...il semble qu'il y ait des difficultés.

    On peut curieusement remarquer que Jean - Luc Mélenchon n'a pas encore le nombre de parrainage requis, ni Philippe POUTOU qui aura du mal à boucler.

     Le système des "pressions' n'a-t-il pas été mis en œuvre? Imaginons par exemple que Jean-Luc Mélenchon ne puisse se présenter... cela servirait bien Benoit Hamon ou Emmanuel MACRON. Et avec les communistes qui soutiennent en principe Mélenchon ne doit -on pas craindre des arrangements de coulisse avec le PS pour les législatives? Avec le système mis en place par Hollande, tous les coups sont possibles pour éliminer des candidats.

    CAMPAGNE PRESIDENTIELLE : UN GRAND « MICMAC »... 2 sur 2

    (image modifiée par mes soins, auteur originale Clker-Free-Vector-Images, Pixabay, CC0 domaine public)

    LA LOI RÉDUIT LE CHAMP DE L’ÉGALITÉ DU TEMPS DE PAROLE

    Deuxième atteinte démocratique de la loi : celle de l’égalité du temps de parole.

    La loi permet de donner plus de temps de parole aux candidats les plus connus des grandes formations politiques.

    J’avais déjà dénoncé cette manœuvre écœurante de bassesse , le 28 mars 2016 après le vote de la loi . On trouvera ci-après les liens vers mes textes explicatifs :

    http://quaiducitoyen.eklablog.fr/presidentielles-2017-une-loi-qui-sape-l-egalite-du-temps-de-parole-1-s-a125513700

    http://quaiducitoyen.eklablog.fr/presidentielles-2017-une-loi-qui-sape-l-egalite-du-temps-de-parole-2-s-a125552136

    En bref, comme je l’expliquai dans ces articles, les dispositions de l’article 4 du texte de loi du 24 mars 2016 ( http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion3201.asp)

    change la règle selon laquelle tous les candidats pouvaient disposer du même temps de parole médiatique cinq semaines avant l'élection.

    Avec la nouvelle règle, on supprime trois semaines d’égalité de temps de parole entre candidats avant le début de la campagne officielle.

    Étendre « l’équité » à la mode PS (ou à la sauce Hollandaise), c’est l’étendre à la période où les médias peuvent inviter qui ils veulent, en se basant sur les résultats électoraux précédents et en s’appuyant sur des sondages c'est à dire trois semaines avant la campagne officielle qui dure quinze jours avant l'élection. Le CSA doit néanmoins contrôler...qu'il n'y a pas trop d'inégalités.

    Va-t-on bien calculer tout le temps médiatique consacré à François Fillon qu,i le moins qu'on puisse dire, a monopolisé les antennes?  J'attends de voir...

    En clair, la parole de Durand, Mélenchon, Cheminade , Arthaud, Poutou, Dupont-Aignan, Yade ou tout autre candidat ayant rassemblé les parrainages a maintenant moins de valeur que celle de Fillon, Le Pen , Hamon présentés par les « grands partis » ou Macron qui a un fort pourcentage dans les sondages.

    Au lieu d’imposer l’égalité ou une honnête équité, le PS et ses députés, frondeurs compris,   ont trouvé les « arrangements » nécessaires pour affaiblir une fois de plus la démocratie et le débat entre les électeurs.

    En bref « L’ÉQUITÉ » est au bon vouloir DES MÉDIAS ET AU VU DES SONDAGES... durant les trois semaines précédant la campagne. C’est en somme L’INÉGALITÉ ORGANISÉE.

    Et cela va commencer le 20 mars en direct à 21h sur TF1: François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon. TF1 a choisi ces cinq candidats en fonction de leur capacité à réunir 500 signatures d'élus et de leur score actuel dans les sondages.  La loi est appliqué...

    Quant aux autres, il devront attendre le 20 avril puisque France 2 invitera tous les candidats retenus par le Conseil constitutionnel à débattre ensemble et donc y compris ceux qui ont déjà débattu sur TF1  le 20 mars.  Rappel: le premier tour est le 23 avril.

    Le déséquilibre est déjà flagrant.

    Hypocrisie et fumisterie ! ...et je reste poli.

    Cette loi enfonce notre démocratie dans une pratique régressive qui ne modernise rien mais au contraire porte atteinte à la justice de l'équilibre  de l’expression et des débats pour informer les citoyens avant qu’ils choisissent celle ou celui qui sera chargé de gouverner la France pendant cinq années. 

    Consacrer 5 semaines pour que les candidats puissent exposer leurs idées et programme devant les électeurs à égalité de temps de parole c’est trop pour le PS alors que l’élection présidentielle c’est une fois tous les 5 ans et qu'elle est très importante pour ce qu'il va advenir du fonctionnement de notre pays. 

    Avec la loi, au contraire, on a rétréci le champ du débat.

    L’égalité ne fait-elle pas partie avec la liberté et la fraternité de la devise de la France ?

    Tout cela avec l’approbation ou la passivité complice des "grands" partis dont certains sont en train d'imploser...

    Pour plus d’information sur l’analyse du scrutin de cette loi :

    http://quaiducitoyen.eklablog.fr/comment-est-votee-une-loi-par-20-deputes-a-l-assemble-nationale-a125534872

     

    Vive la démocratie !

    CAMPAGNE PRESIDENTIELLE : UN GRAND « MICMAC »... 2 sur 2

     

    * Info sur l’origine de la flamme tricolore du FN :

    Site LCI : http://www.lci.fr/elections/fn-que-signifie-cette-flamme-que-marine-le-pen-ne-veut-plus-voir-2001131.html

     

    Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Front_national_(parti_fran%C3%A7ais)

     

    « CAMPAGNE PRESIDENTIELLE : UN GRAND « MICMAC » OU UN VAUDEVILLE?CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE : LES PROJETS ET PROGRAMMES - INTRODUCTION »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Mars à 11:51

    ben ben ben!!!!!  Le grand retour de la sphère de " Bilderberg" dont bien évidemment  l'objectif est depuis des décennies d'éliminer toute forme de démocratie............ Il me semble que nous avons un excellent  représentant dans nos présidentiable... On résume: seule la classe dirigeante sera autorisée à accumuler des richesses et du pouvoir.....

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter