• CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE 7 : PROJET ET PROGRAMME MARINE LE PEN 1 sur 4

    Deuxième candidate en tête des sondages, Marine Le Pen mérite elle aussi qu’on s’intéresse de près à son projet et à son programme pour la France.

    Comme pour François Fillon, je n’aborderai que des points qu’il m’apparaît essentiel de traiter et qui ne sont pas forcément les mêmes que pour François Fillon mais qui ont attiré mon attention particulière quand il s’agit d’une candidate à la présidence de la République.


    Cette est candidate aussi touchée par les affaires, ayant trait également à l’utilisation d’attachés parlementaires dans le cadre de ses fonctions de député européen.
    Plusieurs instructions sont en œuvre y compris dans le domaine privé et je laisse comme pour François Fillon la justice suivre son cours.

    La seule chose que je dirai est que Marine Le Pen qui se dit elle aussi contre le système et l’Europe est néanmoins députée européenne et qu’à ce titre elle en utilise tous les avantages liées à la fonction dans ce système.

    CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE 7 : PROJET ET PROGRAMME MARINE LE PEN  1 sur 4

    (auteur Blandine Le Cain — Meeting 1er mai 2012 Front National, CC BY 2.0)

    Convoquée pour être entendu sur les supposés emplois fictifs de certains des attachés parlementaires européens, elle utilise son immunité parlementaire pour ne pas se rendre aux convocations.

    Mon avis sur ce blog : http://quaiducitoyen.eklablog.fr/presidentielle-2017-point-de-situation-a128635402 et http://quaiducitoyen.eklablog.fr/campagne-presidentielle-a128700488.

    La fille de son père Jean-Marie perpétue la dynastie LE PEN, à la tête du parti FRONT NATIONAL. Dans la famille LE PEN on peut aussi chercher la nièce, Marion Maréchal- LE PEN , députée, membre du bureau politique du FN et petite Fille de Jean-Marie et le compagnon de Marine, Louis Aliot qui occupe un poste d’importance au sein du parti puisqu’il en est un des vice-présidents. Ceci pour situer les choses et pour la petite histoire.

    MISE AU POINT : A PROPOS DU SYSTÈME

    Pour cette campagne, nombre de candidats à la présidence de la république se disent anti système, anti establishment...   La première a été Marine le Pen et avant elle son père.

    Et ils veulent qu’on les croie. Cela ne tient pas une seconde à l’analyse quand on regarde d’où ils viennent, ce qu’ils ont été et ce qu’ils font. En réalité, ils en font tous partie d’’une manière ou d’une autre car c’est ce système qui leur permet d’être là dans la situation où ils sont et à partir de laquelle ils se présentent aux élections présidentielles.

    Il faut arrêter de nous raconter des bobards et nous prendre pour des imbéciles.

    Aux Etats Unis, Donald TRUMP a été élu en surfant sur une vague anti système. Pour revenir en arrière on peut aussi citer un certain Adolph Hitler qui disait vouloir mettre « le système au placard ». On a vu ce que cela a donné.

    CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE 7 : PROJET ET PROGRAMME MARINE LE PEN  1 sur 4

    (Elections 1933 : Election banner, November 1933: "One People, one Leader, one 'Yes'" Bundesarchiv, Bild 183-K0930-502 / CC-BY-SA 3.0)

    Tout cela n’est qu’enfumage car être anti système ne veut rien dire et c’est tromper le peuple que d’énoncer de telles absurdités surtout quand on utilise le dit système pour vouloir arriver au pouvoir alors que la plupart du temps, ceux qui y arrivent ne changent rien. François Mitterrand qui fustigeait la constitution de la 5ème république, s’est très bien installé dans le costume du Président monarque comme tous les autres qui l’ont suivi d’ailleurs. Marine le Pen trouve la 5ème république tout à fait à son goût ce qui n’est pas étonnant compte-tenu des pouvoirs qu’elle aurait de par la constitution pour faire avancer les idées de son parti nationaliste, le Front national.

    Ne nous laissons donc pas tromper par les abus de langage de ces politiciens qui déforment la vérité pour mieux asseoir la leur et leurs ambitions pas toujours avouables.

    En ce qui concerne Marine Le Pen, on pourra lire mon avis sur sa tactique électorale sur

    http://quaiducitoyen.eklablog.fr/campagne-presidentielle-un-grand-micmac-2-sur-2-a128817792

    CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE 7 : PROJET ET PROGRAMME MARINE LE PEN  1 sur 4

     

    LE PROJET ET LE PROGRAMME

    Revenons en donc au projet et programme de Marine Le Pen.

    Pour commencer, je reprends certains des propos que j’ai tenus dans l’article cité précédemment :

    « "Papa" a été mis au rencart. Ceux qui s'affichent un peu trop look "extrême droite" ont été mis dans l’ombre. Le logo Front national a été effacé de toutes les affiches annonçant les spectacles et LE PEN n’apparaît plus sur le fronton du chapiteau comme si l’entreprise familiale avait été reprise par un autre propriétaire.

    On a repeint la façade en bleu Marine et retiré la flamme tricolore* pour la remplacer par une rose bleue frigorifiée comme les idées du front national avec un slogan : « Au nom du peuple » pour faire croire qu’on se préoccupe de lui.

    Certains s’y laissent prendre à cette banalisation du parti d’extrême droite qui essaye d’apparaître comme un parti normal tout en se situant hors système. Comprenne qui pourra... »

    Malgré les apparences qui sont données par Marine Le Pen, elle est bien la candidate de l’extrême droite et son projet est un projet d’extrême droite pour la France avec un discours d’extrême droite, rien de changé depuis 2002 si ce n’est l’apparence dans les symboles et les signes et dans le vocabulaire utilisé.

    Marine Le Pen a écarté son père du parti en 2015. Elle a cependant conservé dans de l’organisation de ses campagnes, un groupe radical d’anciens du Groupe Union Défense (GUD) accusés d’antisémitisme.

    Trois chercheurs, Sylvain Crépon, Alexandre Dézé et Nonna Mayer expliquent très bien dans un ouvrage qu’ils ont écrits en collaboration avec d’autres chercheurs et documents à l’appui qu’ « Entre le FN mariniste et le FN lepéniste, les continuités l’emportent largement sur les innovations, qu’il s’agisse de l’organisation, du programme, du discours, de la stratégie ou de la sociologie de ses soutiens ». (Les Faux-semblants du Front national, Presses de Sciences-Po, 2015)

    Les thèmes porteurs du programme de Marine Le Pen qui sont ceux du Front national depuis son origine : « la fermeture des frontières, le refus de l’immigration et du multiculturalisme, la stigmatisation des personnes d’origine étrangère et notamment maghrébine, érigées en boucs émissaires. »

    On comprendra pourquoi, j’ai bien entendu un a priori vis à vis de Marine Le Pen comme pouvant être présidente de la République au vu des dangers que pourrait représenter pour les libertés et la démocratie sa prise de pouvoir en France avec toutes les incidences que cela pourrait avoir tant au niveau national qu’en Europe et dans le monde. Ce n’est donc pas la candidate pour laquelle je voterai n’ayant pas l’intention de prendre une quelconque responsabilité dans la prise du pouvoir par une représentante d’une extrême droite qui ne veut pas dire son nom. Cela la disqualifie automatiquement à mes yeux.

    Le vocabulaire a changé : ce n’est plus l’extrême droite mais les « patriotes » terme qu’elle utilise à l’envie dans ses discours et « qui correspond à une réalité structurelle et historique de la vie politique française depuis les années 1880 », Nicolas Lebourg, historien cité par Médiapart. On trouvera ci-contre un lien d’un article édifiant intitulé comment Marine recycle Le Pen et signé de cet historien : http://www.slate.fr/story/138719/quand-marine-recycle-le-pen

    Il s’agit donc d’un recyclage sous un vocabulaire nouveau et une présentation nouvelle pour faire croire que tout ce qui ne va pas dans notre société c’est à cause de l’ISLAM EN France.

    Il en est ainsi pour l’insécurité, les dépenses publiques indues aux immigrés qui ruineraient la France, le travail et le logement pris au français de souche, le chômage donc...

    Et donc il faut fermer nos frontières, faire du patriotisme économique, réserver l’emploi et les prestations sociales aux français...

    CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE 7 : PROJET ET PROGRAMME MARINE LE PEN  1 sur 4

    (auteur sa_lm, CC0 domaine public)

    Marine Le Pen va guérir tous les maux de la France grâce donc à la préférence nationale et au protectionnisme intelligent. J’y reviens dans la suite.

    Il faut quand même dénoncer les mensonges qui sont racontés et les manipulations qui sont faites des situations, des chiffres et des faits sur lesquels il faut appeler à la vigilance avant de les gober par facilité.

    Une France Forte est pour elle une France qui sera gouvernée d’une main de fer pour les Français en court-circuitant les syndicats, les partis politiques, le parlement même puisqu’elle compte utiliser l’arme du populisme, le référendum d’initiative populaire. Elle a déjà promis d’utiliser le dit référendum pour la sortie de l’union européenne ou la révision de la constitution dans laquelle par exemple elle veut inscrire l’interdiction des communautés, la protection de la culture et l’identité des Français ce qui, comme l’affirmé la candidate au dernier débat télévisé « permettra de mettre des crèches dans les municipalités ». On voit tout de suite à quel niveau discriminatoire madame Le Pen situe la laïcité à la carte qu’elle veut appliquer.

    En bref, un projet qui met en avant l’Autorité (forte) de l’Etat, l’Avenir de la Nation (repliée sur elle même), une Politique étrangère (anti européenne), un Redressement économique et social (fondé sur la préférence nationale, l’abandon de l’euro au profit du franc),   la Refondation républicaine (à base de repli anti européen, de modification de la constitution sous couvert de donner plus de liberté et de démocratie au peuple).

    Il est évident que pour faire un parallèle avec le candidat François Fillon, celui-ci n’est pas d’extrême droite mais présente quelques similitudes avec la posture de Marine Le Pen quant à ses intentions de gouverner avec une certaine poigne comme par exemple les ordonnances, l’immigration... Il sera intéressant de comparer les propositions sur l’école et le programme économique et social qui, force est de le constater, est ce qui permet de juger de la crédibilité d’un projet et de son candidat.

    Il est important d’analyser le fond et quelques détails de ces cinq chapitres qui pourraient conditionner notre vie de demain.

    J’y reviens.

     

    « CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE 6 : PROJET ET PROGRAMME FRANÇOIS FILLON 4 sur 4PRESIDENTIELLE : PARAIT QUE "LA CAMPAGNE SENT MAUVAIS"... »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter