• APRÉS LE DEUXIÈME TOUR DES RÉGIONALES...

    L’essentiel a été atteint : Que le front national ne puisse pas gouverner la région NORD PAS DE CALAIS PICARDIE et l’isoler du reste de la France et du monde. Nous ne serons pas les cobayes d’une alchimie de laboratoire Marine dont les effets pourraient faire accéder la fille de Jean-Marie LE PEN à la présidence de la République.

    Il reste pour le futur nouveau président régional à montrer qu’il sait effectivement rassembler en n’oubliant pas ceux qui l’ont élu.

    APRÉS LE DEUXIÈME TOUR DES RÉGIONALES...

    (Vote France, CC BY-SA 3.0)

    POUR LES AUTRES REGIONS DE FRANCE

    Les médias ont largement commenté les résultats. Les analyses sont nombreuses et il suffit de s’y référer pour faire son opinion.

    Il est vrai que des électeurs abstentionnistes notamment de gauche se sont mobilisés pour faire barrage au Front national qui n’avait guère de réserve de voix. Cela donne un zeste d’espoir. Même si le Front national a fait un score plus important encore que lors des derniers scrutins, la majorité des français n’est pas « frontiste ».

    Mais l’avertissement est rude. Le nombre d’électeurs du Front national continue de grimper.

    Pour que cela s’arrête il y a d’autres choses à faire que d’invectiver, dire « nous sommes les meilleurs ». ll semble que certains politiques l’aient compris tout au moins dans leurs déclarations. Maintenant il reste à les voir agir pour inverser la tendance. Ils sont au pied du mur démocratique et de leur attitude dépendra son effondrement ou non.

    Les discussions et les débats restent à venir tant dans les partis de la majorité que dans ceux de l’opposition de gauche et de droite.

    Il faut faire vite.

    Le secrétaire du parti socialiste a demandé une inflexion de la politique gouvernementale. C’est déjà un premier point mais il est insuffisant dans les précisions.Faudra creuser ! Pour l’instant la réponse du Chef de l’Etat et de son gouvernement ne se résume qu’à une déclaration. Manuel Valls promet « un train de mesures pour janvier » dont un plan « massif » de formation des chômeurs mais il ne parle pas d’un changement de cap.

    Est-ce une fin de non recevoir du message lancé par le secrétaire du parti socialiste pour poursuivre une ligne qui va à l’échec? A suivre...

    APRÉS LE DEUXIÈME TOUR DES RÉGIONALES...

    (La commedia dell'arte figure du capitaine espagnol, Abraham Bosse, domaine public)

    Je constate que de son côté, Nicolas SARKOZY continue déjà sa route habituelle. Il n’ a pas pris une autre direction. Faut bien remarquer que des résultats aux régionales, il n’en avait apparemment « rien à cirer ». En pleine soirée de résultats, au lieu d’être parmi « sa famille »,  comme il dit , il préfère aller au Parc des Princes assister à un match de foot entre le PSG et Lyon. C’est son droit mais c’est aussi symptomatique d’un individu fâché par la défaite - qu’il ne reconnaît pas- de sa stratégie et qui cherche peut-être ailleurs un certain réconfort. Qui sait? C’est en tout cas  pour moi une attitude plutôt hautaine et méprisante mais aussi pathétique.

    Il n’ a pas, à mon sens, l’intention d’ouvrir le débat sur des propositions politiques nouvelles. A preuve, il ne se remet pas en question mais tout au contraire continue de penser que sa stratégie du « NI...NI » était la bonne y compris pour l’avenir...enfin son avenir ce qui n’est pas tout à fait la même chose que celui des françaises et des français. Il resserre donc son bureau politique avec ceux qui pensent comme lui et congédie les autres. Ainsi, il « vire » sa première vice-Présidente NKM (Nathalie Kosciusko-Morizet) qui a eu l’impudence d’exprimer son désaccord avec sa stratégie du «NI...NI » et la remplacera par le vainqueur des régionales en Auvergne - Rhône-Alpes, Laurent WAUQUIER qui le soutient dans ses idées.

    Celui qui se prétend chef de parti n’accepte donc pas la critique et le débat et n'est pas l'animateur de sa propre organisation politique alors et qu’il devrait organiser avec tous  la confrontation des idées au lieu de chasser celles et ceux qui ont un avis différent du sien. L'échec de sa politique des années 2007/2012, son échec aux dernières présidentielles, celle des régionales, sa position non républicaine du "NI...NI" contestée chez nombre des siens , ne le font pas réfléchir, toujours imbu de sa supériorité, donneur de leçons et n'ayant comme tout programme que l'obsession de sa propre ré élection. Il entraîne sa famille politique vers l'échec de la lutte contre le Front National qu'il faut combattre par des projets et des idées et par une autre pratique de la démocratie et non par des calculs politiciens et le dénigrement des autres démocrates.

    Lui, il balaie tout ça... d’un geste d’épaule. Cette attitude de politicien date d'un autre âge.

    Il faut souhaiter que les familles politiques républicaines sauront ne pas prendre le même chemin à droite comme à gauche. ... il en va de notre avenir et de nos libertés.

    APRÉS LE DEUXIÈME TOUR DES RÉGIONALES...

    (Suffrage universel Dédié à Ledru-Rollin, peinte par Frédéric Sorrieu en 1850. Cette lithographie rend hommage à État français Alexandre Ledru-Rollin pour établir le suffrage universel masculin en France en 1848, après la Révolution française de 1848.,Frédéric Sorrieu - Musée Carnavalet, Paris, domaine public)

    POUR L’AVENIR, IL FAUT AUSSI TIRER LES LEÇONS DE L’ABSTENTION

    Le Front national n’est pas le premier parti de France . C'est l'abstention qui au premier tour a fait près de 50% qui est effectivement le "premier parti de France". 

    Cela a heureusement joué en défaveur du Front National : selon certaines études, le FN ne représente que 30% des 50% de votants du premier tour soit 15% du nombre total d'inscrits sur les listes électorales en France. C’est un peu plus pour le deuxième tour.

    Il y a eu un sursaut d’un certain nombre d’ abstentionnistes.

    C’est un peu rassurant mais il est clair qu’il faudra arrêter de jouer avec le feu et que la classe politique comprenne qu’il faut changer en profondeur les politiques proposées et le système électoral pour que celui –ci permette une meilleure représentation de toutes les sensibilités nationales. Sinon on peut craindre le pire pour l’avenir et notamment les prochaines présidentielles et législatives. Le bipartisme n’a plus d’avenir, de fait, dans notre pays. La vraie proportionnelle se doit donc d’être remis en valeur notamment aux prochaines législative mais aussi à tous les niveaux pour forcer les partis en présence à avancer pour les intérêts communs des françaises et des français.

    Il est encore temps, pour le gouvernement et le parlement de le faire.

    APRÉS LE DEUXIÈME TOUR DES RÉGIONALES...

    (Femmes suffragettes, manifestation à Paris le 5 Juillet 1914, domaine public)

    MAIS CE N’EST PAS LA TACTIQUE ELECTORALE QUI REDONNERA CONFIANCE A NOTRE POPULATION.

     Il y a eu trop de jeux électoraux au détriment des intérêts de la population.

    La gouvernance de François Hollande en fait partie.

    L’exemple récent du « NI...NI »  de Nicolas Sarkozy pour ces régionales, plaçant sur le même plan le Front national et le PS en est l’image flagrante : monsieur SARKOZY a comme seul soucis celui de redevenir Président de la République quel qu’en soit le prix y compris en prenant le risque de faire gagner le Front national qu’il dit combattre. Jusqu’ici il a surtout pu démontrer qu’il chassait sur les terres du dit parti d’extrême droite en reprenant certaines de ses idées.

    Je souhaite à la primaire de droite de ne pas le désigner comme candidat aux prochaines présidentielles. Ce serait le meilleur moyen de faire entrer Marine LE PEN à l ‘Elysée si d’aventure il était face à elle au deuxième tour car il n’est plus crédible ni pour nombre de ses « amis » de droite, du centre et nombre des électeurs.   Pas sûr que les français ne choisissent pas de s’abstenir notamment ceux des électeurs de gauche qui se souviendront de sa position du «  ni ni » pour les régionales. Cela pourrait être par exemple « NI SARKOZY NI LE PEN » et l’abstention massive pourrait très bien l’emporter avec tous les risques...

    Le parti socialiste a su démontrer en se retirant qu’il était quand même plus près des intérêts de la population en se privant durant six ans de l’intégralité de ses mandats dans le Nord Pas de Calais, PACA et grand EST. A saluer même si cela n’enlève rien aux responsabilités du gouvernement et du président Hollande quant à la situation actuelle de notre pays.

    Non la tactique électorale ne suffira pas. Ce qu’attendent les français ce sont de véritables changements en profondeur des pratiques politiques et des objectifs pour une meilleure justice sociale.

    Dans ces attitudes, il y a d’abord à éliminer la position du CONTRE parce que c’est l’autre camp qui le propose. Et c’est valable pour tous les élus notamment les députés.
    Le seul camp qui vaille c’est celui de la population.

    Il faut, pour les prochaines présidentielles, des projets porteurs d’espérance concrète et immédiate, pas de fausses promesses. Il faut aussi d’ici là, que le gouvernement en place prenne des mesures qui montrent la voie...

    Pour l’instant on n’en est loin.

    APRÉS LE DEUXIÈME TOUR DES RÉGIONALES...

    ( Auteur James Cridland, CC BY 2.0)

    POUR CONCLURE TRES PROVISOIREMENT 

    C’est aussi aux citoyens de se mobiliser partout pour exiger le vrai changement.

    Il ne sert à rien de « râler » quand on n’agit pas chacun à son niveau pour faire bouger les choses : au travail, dans les associations, les partis, les syndicats... Et si chacun de nous s’interrogeait pour examiner ce qu’il fait ou pas pour que ça change, pour ne pas rester spectateur? Ça s’appelle le militantisme citoyen.

    Il faut le réactiver car il a été détruit par la classe politique au profit du chacun pour soi qui, dans le fond, arrange tout le monde, les politiques et les citoyens eux-mêmes...

    J’y reviendrai car chacun a sa part de responsabilité dans ce qui arrive. 

    APRÉS LE DEUXIÈME TOUR DES RÉGIONALES...

    ( Liberté guidant le Peuple - Commémore les Trois Glorieuses (la Révolution de Juillet) le 28 juillet 1830. Eugène Delacroix. Domaine public)

    « REGIONALES 2015 1er TOUR: LA HONTE !!!JE SUIS TOUJOURS CHARLIE... »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter